BFM Business

Amazon rêve maintenant d'exploiter ses propres autoroutes

Pour améliorer le trafic des véhicules autonomes, il faut des routes intelligentes. C'est l'idée d'Amazon.

Pour améliorer le trafic des véhicules autonomes, il faut des routes intelligentes. C'est l'idée d'Amazon. - Daimler

Amazon vient de déposer un brevet qui lui permettra de mieux gérer le flux des voitures autonomes sur des autoroutes qui lui appartiendrait. Objectif: rendre le trafic plus fluide afin de réduire le temps de livraison tout en gagnant de l'argent avec les péages.

Pour être efficaces, les voitures autonomes ont besoin de routes adaptées. C’est sur ce point qu’Amazon a déposé un brevet dès 2015 qui vient d’être validé par les autorités américaines. Repérée par Re/Code, cette innovation vise à rendre plus fluide la circulation sur les voies qu’emprunteront les véhicules sans chauffeur, voitures ou camions, en créant des autoroutes intelligentes.

Pour optimiser la durée des trajets, et livrer encore plus rapidement les commandes des clients, ce sont les voies qui organiseront le trafic. Un peu comme un réseau informatique qui gère les données, la route fera changer de voie les voitures en fonction de leur destination finale. 

-
- © Amazon

Et pour emprunter ces voies, il faudra passer par des péages gérés par Amazon. Avec ce brevet, le géant américain pourrait devenir exploitant de ces autoroutes intelligentes, comme Vinci l’est en France, mais en mieux. Car pour que les voitures soient compatibles, elles devront utiliser une technologie qui imposera aux constructeurs à lui verser des royalties.

Si cette infrastructure voit le jour, Amazon résout un problème stratégique dans la livraison de colis qu'il veut révolutionner avec des drones qui ne peuvent transporter que des colis petits et légers. Des camions autonomes circulant sur des routes connectées n'ont pas ces contraintes. Avec ce nouveau brevet, Amazon a peut-être trouvé une solution à la fois efficace et rentable.

Pascal Samama