BFM Business

Amazon dévoile une fonctionnalité qui pourrait faire mal à Netflix

-

- - AFP

Amazon va permettre aux utilisateurs de son service de vidéo en streaming de voir les films hors connexion comme les sites musicaux. Ce que Netflix se refuse de faire.

Amazon n'a pas abdiqué face à Netflix. Le site de e-commerce qui a lancé en 2006 son propre service de vidéo à la demande -Amazon Instant Video- a peut-être trouvé une killer app qui pourrait faire du mal à son concurrent: la possibilité de voir ses vidéos hors connexion. Comme pour les services de musique en streaming (Spotify, Deezer, Apple Music...), les utilisateurs de la plateforme vidéo d'Amazon pourront télécharger leur film sur une tablette ou un smartphone. 

Aucun service de streaming vidéo n'offrait jusqu'à présent cette fonctionnalité qui permet de regarder un film dans l'avion ou dans le train sans avoir à se soucier de la présence d'une connexion Wifi, payante ou gratuite. Les abonnés d'un site comme Netflix doivent obligatoirement être connectés s'ils veulent voir leur épisode favori de Sherlock ou caser leur progéniture devant Toy Story.

Le numéro 1 mondial de la vidéo en streaming (50 millions d'abonnés) refuse d'ailleurs de s'engager dans cette voie. Selon un porte-parole de Netflix interrogé par Business Insider, ce service n'aurait pas grande utilité. "Avec des débits internet de plus en plus gros et un WiFi disponible dans de plus en plus d'endroits, la possibilité de faire du streaming partout rendra le téléchargement moins pertinent au fil du temps. Notre objectif est de fournir une expérience de streaming."

La vidéo, un produit d'appel pour Amazon

Ce service, Amazon le proposait déjà sur certaines des tablettes Kindle Fire que fabrique lui-même le géant de la distribution en ligne. Mais l'initiative prend une toute autre ampleur avec son extension mardi à l'iPhone et à l'iPad d'Apple, ainsi qu'au système d'exploitation Android.

La fonctionnalité qui ne concernera pas toutes les vidéos, précise Amazon, est désormais accessible aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Autriche. Le service 

Si Amazon s'attaque ainsi de front à Netflix, c'est surtout pour gonfler son nombre d'abonnés à son service Premium. Proposé en France à 49 euros, il offre divers services (livraison en 1 jour ouvré, espace de stockage en ligne...) pour fidéliser ses clients. Aux Etats-Unis, le site propose un abonnement Prime (le nom américain de Premium) à 99 dollars qui donne notamment accès à son service de vidéo en streaming.

Amazon disposerait d'une cinquantaine de millions d'abonnés à son service Premium. La vidéo n'est qu'un produit d'appel pour le site de vente américain. Mais un produit d'appel qu'il semble vouloir le plus attrayant possible. 

Frédéric Bianchi