BFM Business

Altice USA fait son entrée à Wall Street

La filiale américaine du groupe de Patrick Drahi entrera à Wall Street ce jeudi au prix de 30 dollars par titre.

Altice USA, filiale américaine de l'empire des télécoms et des médias de Patrick Drahi (et qui possède 49% de ce site web), entre ce jeudi à Wall Street au prix de 30 dollars par titre, une nouvelle étape dans la conquête des États-Unis du milliardaire français.

Le groupe, né du rachat coup sur coup des câblo-opérateurs américains Suddenlink et Cablevision il y a moins de deux ans, a levé jusqu'à 1,92 milliard de dollars auprès d'investisseurs, ce qui en fait l'une des plus grosses introductions en Bourse de l'année aux États-Unis. C'est la plus grosse dans le secteur des télécoms depuis l'éclatement de la bulle internet en 2000, d'après le cabinet Dealogic.

Altice USA, présent dans une vingtaine d'États américains dont New York avec un total de 4,9 millions de clients, a ainsi réussi à vendre aux investisseurs 63,9 millions d'actions à un prix proche du haut de la fourchette de 27 à 31 dollars, indiquée précédemment dans un document financier adressé au gendarme de la Bourse américain, la SEC.

Patrick Drahi garde le contrôle

Une grande partie de cette somme ira au fonds de pension canadien CPPIB et au fonds d'investissement BC Partners, qui détiennent à eux deux 30% du câblo-opérateur, et qui ont décidé de céder une grande partie de leurs actions, a détaillé le groupe dans un communiqué. L'entreprise ne récoltera, elle, que 363 millions de dollars, qui représente les 12,1 millions de titres qu'elle a consenti à céder, en dépit d'une forte demande.

Patrick Drahi va conserver le contrôle avec 70,3% du capital et 98,3% des droits de vote d'Altice USA, dont la capitalisation boursière est de quelque 22 milliards de dollars. Les titres cédés par Altice, baptisés "classe A", ne donnent pas de droits de vote.

Les actions Altice USA vont commencer à être échangées jeudi sur la plateforme boursière New York Stock-Exchange (NYSE) sous le symbole "ATUS".

Y.D. avec AFP