BFM Business

Altice devient la marque globale des activités télécoms de Patrick Drahi

Le groupe de télécoms et de médias regrouper toutes ses activités sous une bannière unique.

Le groupe de télécoms et de médias regrouper toutes ses activités sous une bannière unique. - Martin Bureau-AFP

Altice devient la marque unique et globale du groupe international de télécoms et de médias de Patrick Drahi. En France, l'opérateur SFR va changer de nom. Cette vaste opération de "rebranding" s'achèvera d'ici la fin 2018.

Changement de braquet à l'international pour le groupe de Patrick Drahi qui va unifier sous une bannière unique toutes ses activités télécoms. L'homme d'affaires va lui-même annoncer ce mardi 23 mai 2017, lors d'une visioconférence organisée à New York, qu'il va réunir sous une marque unique, Altice, tous ses actifs internationaux dont l'opérateur télécoms français SFR (actionnaire de BFMBusiness) qu'il a racheté en 2014 à Vivendi. Son célèbre carré rouge sera remplacé par un "a" représentant un chemin, nouveau logo du groupe Altice dessiné par une agence américaine de Publicis.

Seuls les médias (BFM, RMC, Libération, L'Express, i24 news ...) vont garder leur nom tel quel lors de cette transformation qui devrait être opérée d'ici fin juin 2018.

La question de l'unification d'une marque pour toutes les activités télécoms du groupe se posait avec acuité depuis l'accélération de sa stratégie de croissance externe.

Un groupe bâti à coup d'acquisitions entre 2013 et 2016

Après l'acquisition de SFR en 2014, Patrick Drahi a racheté Portugal Telecom en 2015, puis deux câblo-opérateurs actifs sous deux marques distinctes (Suddenlink, Optimum) aux États-Unis en 2016. Le groupe est également présent en Israël avec l'opérateur Hot Telecom et en République Dominicaine, où il a acquis en 2013 la filiale locale d'Orange qui porte encore la marque de l'opérateur français.

Ce changement est censé lui donner une meilleure visibilité à l'international au moment où le groupe prépare l'introduction à Wall Street de ses activités américaines.Un spot publicitaire, sur une musique de Jean-Sébastien Bach, devrait être diffusé sur les écrans géants de Time Square ce mardi 23 mai.

En regroupant ses actifs sous une bannière commerciale unique, Patrick Drahi espère aussi faire d'importantes économies d'échelle, en réduisant les coûts marketing et de création publicitaire.

En attendant, le groupe devra engager des dépenses importantes. Un changement de nom, surtout pour une marque comme SFR, à la forte notoriété en raison de son antériorité sur le marché (elle a été créée il y a 30 ans), implique des coûts marketing (changement de logo sur tous les documents) et promotionnels pour faire connaître la nouvelle marque.

Frédéric Bergé