BFM Business

Alibaba veut lever plus de 21 milliards de dollars en Bourse

Alibaba concentre 80% du commerce en ligne en Chine et compte utiliser les recettes de l'IPO pour investir à l'international.

Alibaba concentre 80% du commerce en ligne en Chine et compte utiliser les recettes de l'IPO pour investir à l'international. - Aaron Tam- AFP

Le géant chinois du commerce en ligne va faire son entrée à Wall Street la semaine prochaine. Il a annoncé que la fourchette initiale de prix se situerait entre 60 et 66 dollars par action, ce qui valorise la société à environ 162,69 milliards de dollars au plus haut.

Alibaba pourrait être la plus importante introduction en Bourse du secteur technologique jamais réalisée aux Etats-Unis. Le géant du commerce a annoncé, ce 6 septembre, que la fourchette initiale de prix en vue de son introduction en Bourse se situerait entre 60 et 66 dollars par action ADS (American Depository Share), ce qui valorise la société à environ 162,69 milliards de dollars au plus haut.

Au final, le Chinois, qui a l'intention de débuter sa cotation à New York le 8 septembre, pourrait lever environ 21,1 milliards de dollars.

Son président Jack Ma décidera du prix définitif après ses rencontres avec les investisseurs qui démarreront à New York lundi. La valorisation d'Alibaba, en haut de fourchette, s'avère inférieure aux attentes du marché.

Certains analystes financier du secteur attendaient une valorisation de plus de 200 milliards de dollars, ce qui aurait placé la société chinoise parmi les 20 plus grosses sociétés cotées aux Etats-Unis.

Plus de transactions qu'Amazon et Ebay réunis

De nombreux investisseurs sont prêts à s'arracher une part du groupe chinois qui, à lui seul, gère plus de transactions en ligne qu'Amazon et Ebay réunis, même si certains d'entre eux s'interrogent sur la gouvernance du groupe.

Mais d'autres jugent que son potentiel compense le risque lié aux questions de transparence et sont prêts à examiner leur portefeuille pour y faire de la place.

Alibaba concentre 80% du commerce en ligne en Chine, où l'engouement croissant pour internet et le développement d'une classe moyenne, lui a permis de réaliser un volume de ventes de 296 milliards de dollars sur les 12 mois à fin juin. Le groupe a annoncé fin août une hausse de 46% de son chiffre d'affaires du deuxième trimestre d'avril à juin et 279 millions de clients actifs fin juin, en hausse de 50% par rapport à la même date un an auparavant.

Le groupe ajoute dans le document d'introduction qu'il utilisera les recettes de cette IPO pour investir hors de Chine, tout en ajoutant qu'il n'a pas l'intention de payer un dividende aux détenteurs d'actions ordinaires dans un avenir prévisible

C.C. avec Reuters