BFM Business

Alibaba fait peur aux grandes banques

Le siège de MYbank devrait être installé non loin de celui d'Alibaba, à Hangzou en Chine.

Le siège de MYbank devrait être installé non loin de celui d'Alibaba, à Hangzou en Chine. - Thomas Lombard - Wikimedia - CC

Alibaba se lance à l'assaut du marché bancaire. Le géant du e-commerce chinois assure que son projet, MYbank, sa banque privée en ligne, est dans les starting blocks pour un lancement d'ici l'été.

Alibaba poursuit son offensive à marche forcée dans la banque. Le projet est dans la dernière ligne droite, selon des responsables du géant du e-commerce chinois. MYbank, sa banque privée en ligne, sera en mesure de proposer ses premiers services en ligne d'ici le mois de juin. Moins d'un an après avoir obtenu sa licence.

Les autorités chinoises ont en effet accordé au groupe fondé par Jack Ma, ancien prof d'anglais qui a récemment perdu son titre d'homme le plus riche de Chine, son autorisation pour opérer des activités bancaires en septembre 2014. Il installera le siège de sa banque à Hangzou, dans l'est de la Chine.

A terme, Alibaba fera de l'assurance et du crédit 

Dans un premier temps, le groupe qui a déjà lancé en 2004 son propre système de paiement en ligne, Alipay, sur le modèle de Paypal, proposera une offre ciblée. Dans le viseur: le client particulier qui détient moins de 32.000 dollars de dépôts, et les petites entreprises pour des prêts qui pourront aller jusqu'à 800.000 dollars.

Mais le groupe, déjà présent dans la voiture connectée et la production cinématographique, compte ensuite étoffer son offre. A terme, il proposera tous type de services, du compte épargne à l'assurance, en passant par le crédit.

Alibaba, qui s'est introduit en Bourse fin 2014, réalisant la plus grosse IPO de l'histoire de l'économie, fédère aujourd'hui 500 millions de clients. Le groupe concentre à lui seul 80% du e-commerce en Chine. Autant dire que ses premiers pas dans la banque sont scrutés de très près par les banques traditionnelles. D'autant que tous les autres géants du web sont eux aussi en train d'investir le marché. Google envisage en effet de transformer Gmail en échéancier qui vous permet de payer tous les mois vos factures, quand Facebook ouvre des services permettant de transférer de l'argent entre amis.

Caroline Morisseau avec N.G.