BFM Business

Airbnb construit ses propres logements pour touristes

Airbnb va expérimenter au Japon un hébergement conçu avec une commune rurale dépourvue d'infrastructure hôtelière mais désirant attirer des touristes. Ce sera le premier projet de sa nouvelle division, baptisée Samara.

Airbnb est-il en train de faire évoluer en douceur son modèle économique ? La plate-forme internet d'hébergement pour touristes a lancé au Japon une initiative totalement inédite pour elle. La société américaine est en train de construire en coopération avec Yoshino, une commune rurale, un hébergement d'un nouveau genre, à mi-chemin entre une auberge de jeunesse et un hôtel. Ce logement servira aux touristes en quête d'une chambre et aux autochtones comme lieu de vie, grâce à ses espaces collectifs.

Ce projet est le premier piloté par une nouvelle division baptisée Samara. Cette structure vient d'être créée pour piloter les nouveaux projets d'hébergement d'Airbnb et étudier les modèles économiques futurs de la société américaine.

La plate-forme internet a jeté son dévolu sur une commune japonaise, située près Osaka, au sud de l'archipel, qui lui a offert le terrain. En échange, la firme américaine fait travailler des artisans locaux. Un architecte japonais a conçu le bâtiment qui sera design (photo ci-dessous) et réalisé entièrement en bois.

Le futur bâtiment, tout en bois, aura un espace collectif ouvert aux touristes et aux habitants, avec des chambres à louer pour les clients de Airbnb.
Le futur bâtiment, tout en bois, aura un espace collectif ouvert aux touristes et aux habitants, avec des chambres à louer pour les clients de Airbnb. © Airbnb-Samara

L'hébergement doit être livré à la commune dans le courant du mois d'octobre 2016. Il accueillera ses premiers touristes dans la foulée. Pour l'instant, l'approche affichée par Airbnb consiste à concevoir une offre touristique "localisée" en partenariat avec une commune dépourvue d’infrastructures hôtelières au goût du jour, en contribuant à son économie locale. On est encore loin d'une offensive visant à essaimer des hôtels Airbnb sur toute la planète.

"Si cela marche, d'autres villages au Japon, pourraient bénéficier de cette approche" explique Joe Gebbia, à l'origine de la création de la division Samara. "Depuis que nous avons commencé, nous avons reçu des marques d'intérêt en Chine, en Corée, au Royaume-Uni, en France, en Espagne et en Italie" ajoute le responsable américain.

Alors que son succès croissant dans les grandes villes touristiques suscite de réactions négatives des édiles comme à Barcelone ou à San Francisco, Airbnb semble avoir trouvé un bon moyen de se concilier les bonnes grâces de certaines communes, tour en élargissant son offre touristique aux zones rurales. En bonne intelligence avec des localités qui l'accueilleront à bras ouverts au lieu de lui déclarer la guerre... 

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco