BFM Business

L'insolent succès d'Airbnb cet été en France va agacer les hôteliers

Le site internet de location d'hébergement a cartonné en juillet 2016 sur la destination France. Il a accueilli son 10 millionième touriste, avec une croissance de l'ordre de 100% sur un an. L'Hexagone est le deuxième marché d'AirBnb dans le monde.

Alors que le secteur du tourisme en France a pâti en juillet 2016 d'une météorologie capricieuse et de l'actualité tragique liée aux attentats, l'activité d'Airbnb dans l'Hexagone ne s'est jamais aussi bien portée. La France a même conforté sa place de deuxième destination dans le monde pour la plate-forme américaine d'intermédiation. Le cap sympbolique du 10 millionième touriste accueilli par un hôte français a d’ailleurs été franchi durant ce mois de juillet 2016, a précisé la direction France du site de location d'hébergement.

Les hôtes Airbnb français ont même accueilli deux fois plus de voyageurs en juillet 2016 qu'en juillet 2015, à en croire la plate-forme de réservation qui ne livre pas de statistiques précises. Selon le site Internet, ce bond estival est en grande partie lié à l’engouement autour de l'Euro de Football. Près de 300.000 voyageurs ont séjourné dans ses différents hébergements du 10 juin au 10 juillet. Un chiffre qui ne manquera pas de faire réagir les hôteliers franciliens qui n'ont pas profité de cet engouement contrairement à leurs homologues en région selon le site spécialisé hospitality-on.com.

Hérault, Lubéron et Pays basque en tête des destinations

Soulignant le potentiel d'hébergement que recèle l'Hexagone, la direction d'Airbnb France rappelle aussi à dessein que les Français sont ceux qui sont le plus souvent absents de leur logement. En effet, ils sont, en moyenne absents de leur domicile 19,7 jours par an, selon une étude globale menée par YouGov. Et quand ils sont ailleurs, plus de la moitié d'entre eux laissent leur logement inoccupé.

Le tiercé gagnant des destinations de vacances en France plébiscitées par les voyageurs Airbnb en juillet 2016 a été, dans l'ordre, l'Hérault, le Lubéron et le Pays basque.

Airbnb collecte la taxe de séjour pour dix huit nouvelles villes

Les Français qui réservent via Airbnb ont eu tendance à rester dans leur pays: 50% de la clientèle tricolore de la plate-forme ayant principalement séjourné en France en juillet 2016. L'autre moitié a privilégié des destinations situées en Europe du sud: Espagne (10%), Italie (8%), Portugal (5%), devant les États-Unis (3%).

Le succès français du site de location d'hébergements tombe à point nommé pour les recettes fiscales des collectivités locales. À partir de ce 1er Août 2016, Airbnb collecte automatiquement la taxe de séjour au nom des hôtes quand les voyageurs feront une réservation dans les villes suivantes : Aix en Provence, Ajaccio, Annecy, Antibes, Avignon, Biarritz, Bordeaux, Cannes, La Rochelle, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Saint-Malo, Strasbourg, et Toulouse. De quoi, en partie, calmer les édiles qui ne voient pas toujours d'un bon oeil le succès d'Airbnb sur leur territoire.

La collecte de la taxe de séjour devient automatique

Pour les réservations en ligne effectuées à partir du 1er Août 2016 dans la vingtaine de villes concernées par la collecte de la taxe de séjour (Nice, Bordeaux, Biarritz, Aix-en-Provence,...) une nouvelle ligne spécifique à cette taxe de séjour sera affichée. Le montant comprend la taxe de séjour fixée par la ville et la taxe départementale lorsqu'elle est appliquée. La taxe sera ajoutée au montant total payé par les voyageurs et sera reversée directement aux mairies concernées par Airbnb. Les hôtes n’auront donc plus à collecter la taxe de séjour lors de chaque réservation individuelle ni à la reverser eux-mêmes.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco