BFM Business

Adobe acquiert Neolane, une pépite française du big data

Neolane croise les données disponibles sur les consommateurs via les réseaux sociaux et autres emails pour les vendre à des entreprises qui veulent affiner leur marketing.

Neolane croise les données disponibles sur les consommateurs via les réseaux sociaux et autres emails pour les vendre à des entreprises qui veulent affiner leur marketing. - -

Acquisition massive pour le géant américain des logiciels: Adobe a annoncé dans la nuit du 27 au 28 juin avoir engagé 600 millions de dollars pour s'acheter l'agence de marketing digital française Neolane.

L'affaire Dailymotion n'a visiblement pas coupé l'appétit des géants américains pour les pépites françaises. L'éditeur de logiciel Adobe a annoncé, jeudi 27 juin, avoir mis 600 millions de dollars sur la table pour racheter l'agence française en marketing digitale Neolane.

Elle génère un peu plus de 40 millions d'euros de chiffre d'affaires et dispose d'un portefeuille de plus de 400 entreprises dont plusieurs géants comme Samsung, EMI, Europcar ou, plus près de nous, Carrefour. Il faut dire que ses activités sont à cheval sur les deux créneaux les plus porteurs du moment, à savoir le cloud et le big data.

Aller chercher le client là où il se trouve

Neolane est le spécialiste de l'externalisation et du management marketing, une plateforme géante où se croisent des données emails, réseaux sociaux, marketing numérique, conception de campagne pour offrir aux entreprises les solutions les plus précises qui soient. L'idée est d'aller chercher le client directement où il se trouve –qu'il le veuille ou non- en croisant toutes les données disponibles.

Certes, la vente de Neolane n'a pas atteint le milliard de dollars, somme considéré comme la référence par les spécialistes du secteur. Mais le prix d'achat de 600 millions de dollars pour une entreprise jusqu'alors inconnue du grand public atteste que ses activités sont les deux véritables segments de croissance les plus porteurs du domaine informatique.

Antoine Larigaudrie