BFM Business

À Rio, des athlètes paieront grâce à une bague électronique au doigt

La bague ne nécessite pas de batterie ou de recharge. Elle est étanche jusqu'à une profondeur de 50 mètres

La bague ne nécessite pas de batterie ou de recharge. Elle est étanche jusqu'à une profondeur de 50 mètres - Visa

"Aux JO de Rio, Visa testera le paiement sans contact grâce à une bague étanche intégrant une puce Gemalto et une micro-antenne. Ils seront 45 athlètes à en avoir la primeur pour régler leurs achats pendant les Jeux."

L'expression "payer rubis sur l'ongle" sera-t-elle bientôt remplacée par "payer la bague au doigt"? Aux prochains JO de Rio, Visa équipera d'une bague les 45 espoirs olympiques qu'il parraine pour qu'ils puissent payer sans contact grâce à cet accessoire technologique dernier cri. Pour régler leurs achats, ils auront juste à frôler d'un revers de leur main équipée de cet anneau, les 4.000 terminaux de paiement. Tous seront équipés de la technologie sans contact pour l'occasion, sur les sites olympiques clés.

Pour Missy Franklin, quatre fois médaillée d'or olympique et athlète de l'équipe Visa, "la bague est une innovation qui plaira à tous les athlètes en compétition à Rio, car ce sera formidable de passer de la compétition à l'achat sans avoir à porter sur soi un porte-monnaie ou une carte".

La prouesse technologique consiste à incorporer dans la bague une puce électronique sécurisée fabriquée par la firme française Gemalto et une micro-antenne offrant des capacités de paiement sans contact. Elle ne nécessite pas de batterie ni de recharge électrique spécifique. En effet, elle tire du terminal de paiement, grâce à la technologie sans contact, le peu d'énergie dont elle a besoin pour valider la transaction. 

La bague peut être désactivée à distance en cas de perte ou de vol

Testée sur des sportifs, la bague Visa a même été conçue pour être étanche jusqu'à une profondeur de 50 mètres. Son aspect extérieur est celui d'une bague en céramique de couleur noire ou blanche.

Pour le paiement, Visa utilise un identifiant numérique unique (utilisé une seule fois lors du paiement) qui ne contient aucune donnée personnelle ni aucune donnée sensible liée au compte bancaire. En cas de vol ou de perte, l'anneau peut être désactivé à distance, ce qui le rend alors inutilisable.

Visa profite de son statut de fournisseur exclusif de paiements pour les Jeux olympiques dont il est partenaire officiel, pour innover en testant un accessoire propre à remplacer la carte bancaire ou les smartphones que promeuvent Google, Apple et consorts.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco