BFM Business

7 travailleurs sur 8 sont moins performants que l'intelligence artificielle

L'OCDE a publié ce mardi un rapport glaçant dans lequel elle indique que 13% seulement des gens qui travaillent dans les pays occidentaux utilisent leurs compétences de manière plus efficace que l'intelligence artificielle.

Aujourd'hui, seuls 13% des travailleurs ont des compétences qui surpassent celles de l’intelligence artificielle. Aujourd'hui. Pas dans cinq ans, ni même dans deux. Ce chiffre est avancé par l'OCDE, dans un rapport de 112 pages qui compile différentes études et expériences scientifiques sur les robots et l'intelligence artificielle.

Dans cette centaine de pages, on espérait que l'OCDE livre des pistes sur les connaissances qu'il allait falloir acquérir pour être complémentaire de l'IA. Ou sur les métiers qui ne seraient pas immédiatement menacés. Douche froide! L'organisation se contente, sur des pages et des pages, de poser les problèmes.

Difficile de lister les métiers moins menacés

Parce que les compétences sur lesquelles l'IA est plus performante que l'humain sont utilisées dans TOUS les métiers. Ce sont par exemple le niveau d'alphabétisation, les capacités de calcul, la dextérité physique, l'intelligence sociale, etc. Donc, impossible de définir quelles professions sont plus ou moins menacées que d'autres.

En fait, toutes le seraient, des moins qualifiées aux plus qualifiées, à écouter les spécialistes de l'IA comme Laurent Alexandre ou Yann Lecun. "L'intelligence artificielle aura dépassé les meilleurs radiologues avant 2030", affirme ainsi le premier, lui-même chirurgien et fondateur de Doctissimo.

Autre problème soulevé par l'organisation: il est très ardu de savoir aujourd'hui précisément quelles sont les compétences des différentes intelligences artificielles: celles du supercalculateur Watson d'IBM diffèrent de celles d'Alexa, d'Amazon. Et ces grands groupes n'ont aucun intérêt à dévoiler ces informations stratégiques. Il est en outre impossible de prévoir à quel rythme et à quel degré ces différentes IA vont progresser et acquérir toujours plus de compétences.

Dernier constat glaçant du rapport de l’OCDE: les gouvernements, qui devraient selon elle travailler à accroître le niveau d’éducation de leurs citoyens, ne se sont toujours pas emparé du problème à bras le corps. En analysant ses données sur les compétences des adultes ces 20 dernières années, l'institution ne remarque aucune amélioration, et parfois même une dégradation.

Nina Godart