BFM Business

5 ans de Tim Cook à la tête d’Apple: un bilan en demi-teinte

Succéder à Steve Jobs est un exercice délicat. C’est l’expérience de Tim Cook qui dirige le groupe californien depuis 5 ans déjà. Il a développé les finances et les marchés sans se risquer à l’innovation.

Cinq ans déjà que Steve Jobs a laissé la place à Tim Cook. L’heure du bilan qui ce spécialiste de la logistique qui a dû prendre en main l’une des plus importantes sociétés de la planète et la plus scrutée par les investisseurs. Tim Cook a fait fructifier l’héritage de Steve Jobs sans pour autant marquer l’entreprise de son empreinte d’un point de vue technologique. En cinq ans, l’innovation marquée par les lancements de l’iPod, l’iPhone et l’iPad est tombée au point mort.

En revanche, d’un point de vue financier, Tim Cook a su y faire. Apple n'a jamais gagné autant d’argent qu’au cours de ce premier quinquennat. Fin 2015, ses méthodes ont permis au groupe de vendre jusqu'à 34.000 iPhone à l’heure, un exploit sur un marché ultra-concurrentiel. Et c’est aussi lui qui a réussi l’exploit d’ouvrir le marché chinois en faisant des concessions que Steve Jobs n’aurait probablement pas accepté, comme le fait d'adapter iOS pour la Chine ou lancer un iPhone phablet (le 6 Plus), un format honni par le fondateur d’Apple.

Tout se jouera avec l'Apple Car

Si cette stratégie a ravi les financiers, elle a laissé de marbre les fans de la marque qui attendent toujours des innovations aussi spectaculaires que l’iPhone, lorsqu’il a été présenté en 2007 ou que l’iPad en 2010. La seule nouveauté lancée sous l’ère Tim Cook, l’Apple Watch, n'a pas rencontré le succès escompté, même si cette montre connectée se vend mieux que celles de ses concurrents.

Rien n’est néanmoins perdu pour le PDG d’Apple. En effet, la prochaine grande révolution technologique repose désormais sur la voiture autonome et connectée. Apple est sur la ligne de départ, mais à l’inverse de tous les autres acteurs du secteur, il est le seul à ne rien avoir encore dévoilé officiellement. Il faudra certainement attendre 2021 pour découvrir l'Apple Car.

Anthony Morel édité par Pascal Samama