BFM Business

Résultats 2018 : Air France-KLM résiste

-

- - JOEL SAGET / AFP

Air France-KLM annonce un bénéfice net en forte hausse. Le groupe parvient à limiter l'impact des grèves et la hausse de la facture carburant.

Air France-KLM, résiste. Le groupe a annoncé un bénéfice net de 409 millions d'euros en 2018, c'est plus du double de l'année précédente (163 millions d'euros).

Air France-KLM est parvenu à atténuer l'impact négatif des 15 jours de grèves chez Air France (335 millions d'euros) et la hausse de la facture carburant. La compagnie qui à franchi en 2018 la barre des 100 millions de passagers à dégagé un résultat opérationnel de 1,3 milliard d'euros en 2018. Dans le détail, le groupe Air France affiche un résultat d'exploitation de 266 millions d'euros en 2018 contre un peu plus d'1 milliard pour KLM. 

Le groupe reste prudent pour 2019, mettant en avant un "contexte global incertain au regard de l'environnement géopolitique actuel et des tendances du prix du carburant".

Air France et KLM vont renforcer leur synergies

Ces dernières semaines ont été le théâtre d'une lutte de pouvoir entre Ben Smith et Pieter Elbers le patron de KLM. Les deux hommes étaient en désaccord sur la stratégie. Globalement, le patron néerlandais souhaite conserver son autonomie alors que Ben Smith, à l'inverse, souhaite renforcer les synergies entre les deux entités.

Si le départ de Peter Elbers à été envisagé, au final, le patron de KLM sauve sa tête et parvient même à garder la face.

Pour mettre tout le monde d'accord, le conseil d'administration d'Air France-KLM a accepté de renouveler Peter Elbers à la tête de KLM, il est nommé en outre, directeur général adjoint d'Air France-KLM et il rejoint un "CEO Commitee", comité restreint chargé de déterminer les orientations stratégiques du groupe. En échange, Ben Smith intègre le conseil de surveillance de KLM.

Le canadien à maintenant les coudées franches pour dérouler sa stratégie au cœur de KLM. Une stratégie qui se résume en un mot synergies. (Flottes d'avions commune, achats groupés, mise en commun de la puissance commerciale et des données clients...)

Des fondamentaux qui participent au succès des grandes compagnies mondiales. Or 15 ans après l’intégration des deux groupes, il reste encore beaucoup de travail à faire.

Psychodrame aux Pays Bas

Cette différence d'approche entre les deux hommes à défrayé la chronique au Pays Bas: manifestations des salariés de KLM, pétitions de soutien à Pieter Elbers, déclarations politique en tout genre, intervention de l'oncle du Roi... Au final, la hache de guerre est enterrée, du moins publiquement.

Sur ce dossier, là encore, Ben Smith à appliqué à la lettre son principe directeur: "Cesser les luttes internes qui livrent les clients d'Air France sur un plateau à la concurrence".