BFM Business

Publicis-Omnicom va s'installer aux Pays-Bas comme d'autres multinationales

Les locaux du fisc néerlandais, à Amsterdam aux Pays-Bas.

Les locaux du fisc néerlandais, à Amsterdam aux Pays-Bas. - -

Le géant mondial qui va naître de la fusion de Publicis et Omnicom installera son siège social en Hollande. Les règles fiscales avantageuses qui y ont cours sont très favorables aux entreprises.

C'est la Une de l'actualité des affaires ce lundi 29 juillet: la fusion entre les deux géants de la publicité le français Publicis et l'américain Omnicom, pour donner naissance au numéro un mondial de la publicité. La gouvernance sera commune, et le siège installé dans un pays neutre, les Pays-Bas. Il faut dire que la Hollande offre des atouts fiscaux qui ne laissent pas insensibles de nombreuses multinationales...

Renault-Nissan, EADS, et aujourd'hui Publicis-Omnicom. Les Pays-Bas sont une destination prisée des joint-ventures entre entreprises de nationalités différentes. C'est notamment la stabilité qui les y attire.

Stabilité politique d'un Etat réputé comme étant un pays neutre. Et stabilité fiscale, avec une législation qui ne bouge pas. Ce qui permet aux nombreuses holdings qui s'y sont installées d'avoir de la visibilité.

Optimisation fiscale

L'autre principale raison, jamais évoquée publiquement par les groupes, c'est l'optimisation fiscale. Récemment, une technique sophistiquée a créé la polémique. Baptisée "le sandwich hollandais", elle permet de faire transiter de l'argent d'une filiale vers des paradis fiscaux.

Evidemment, toutes les entreprises sur place n'ont pas recours à ce dispositif très spécifique. Mais il est vain de nier qu'en Hollande, l'addition est moins salée qu'en France. Un système appelé le "ruling", permet ainsi de s'accorder en amont avec le fisc néerlandais sur sa stratégie fiscale.

|||sondage|||1020

Mathieu Jolivet