BFM Business

Procès de l'UIMM: la CFDT dément avoir profité de la caisse noire

Laurent Berger a démenti tout versement en liquide à la CFDT, de la part de l'UIMM.

Laurent Berger a démenti tout versement en liquide à la CFDT, de la part de l'UIMM. - -

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a assuré, ce mardi 15 octobre, que l'organisation syndicale n'avait "pas touché d'argent" de la caisse de l'UIMM. La veille, l'ex-patron de la fédération patronale avait confirmé que des sommes en liquide avaient été remises aux syndicats.

Le procès de la "caisse noire" de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) se poursuit, ce mardi 15 octobre. Mais, au lendemain des déclarations de Denis Gautier-Sauvagnac, l'ex-patron de la puissante fédération patronale, affirmant que les syndicats avaient bien bénéficié d'enveloppes d'argent liquide, les réactions s'enchaînent.

Ce mardi 15 octobre, c'est Laurent Berger qui est monté au créneau. "La CFDT n'a pas touché d'argent de cette fameuse caisse", a déclaré sur France Culture le secrétaire général de l'organisation syndicale, demandant que Denis Gautier-Sauvagnac "donne des noms, des sommes, des faits". "Je le redis, la CFDT, ni la confédération ni la fédération de la métallurgie, n'ont touché ces sommes".

"S'il nomme la CFDT, nous attaquons", a-t-il affirmé, car "nous nous estimons attaqués sur cette affaire-là". "On désigne à la vindicte populaire les syndicats. Il y a sans doute aussi d'autres choses à cacher", a-t-il ajouté.

"Il est bon de faire du 'syndicalisme bashing'"

La justice s'intéresse à des retraits en liquide, entre 2000 et 2007, de plus de 16 millions de la caisse de l'UIMM, dotée de centaines de milliers d'euros grâce aux cotisations des entreprises adhérentes. Des fonds censés servir à leur apporter "un appui moral et matériel" en cas de conflit du travail.

Le juge d'instruction chargé de l'enquête présume que des enveloppes ont été distribuées à certains syndicats. Denis Gauthier-Sauvagnac a bien évoqué une "tradition de l'UIMM depuis des décennies d'apporter son concours financier à des organismes qui participent à notre vie sociale". Mais il refuse toujours de dévoiler les noms des bénéficiaires de ces dons.

"Les comptes de la CFDT sont certifiés depuis plusieurs années, bien avant que l'obligation en soit faite par la loi. Vous pouvez aller consulter les comptes de la CFDT quand vous voulez sur internet, c'est certifié par des experts comptables", s'est défendu Laurent Berger.

"Je crois que dans cette période il est bon de faire du "syndicalisme bashing" et de "dire que les politiques seraient tous corrompus", a-t-il estimé, interrogeant: "ça fait le lit de qui dans le contexte ?"

Y. D.