BFM Business

PPR devient Kering et va introduire la Fnac en Bourse

François-Henri Pinault, PDG de Kering.

François-Henri Pinault, PDG de Kering. - -

Ce mardi 18 juin avait lieu l’assemblée générale des actionnaires de PPR, qui est officiellement devenu Kering. L’occasion aussi d'officialiser la scission de la Fnac, et de distribuer les toutes nouvelles actions.

L'assemblée générale des actionnaires de Kering a approuvé la scission de la Fnac, ce mardi 18 juin. Deux jours avant l’introduction en Bourse de la Fnac, prévue pour ce jeudi 20 juin, le groupe en a profité pour distribuer des actions de l'enseigne culturelle à ses actionnaires, au prorata de leurs parts actuelles. Une distribution approuvée à plus de 99,6%. 

"Si nous avions vendu la Fnac à un fonds, elle aurait subi des pressions qui n'auraient pas été compatibles avec la nécessaire sérénité dont elle a besoin pour se développer", a estimé François-Henri Pinault, ajoutant que "cette opération est la meilleure qui soit" en ce qui concerne cet actif. "Je vous conseille de conserver vos titres pour bénéficier du retournement de la Fnac", a-t-il ajouté.

Le problème Puma

L’ancien groupe Pinault-Printemps-Redoute (PPR) a également profité de l’assemblée générale pour entériner son nouveau nom, Kering.Kering a entamé une mue depuis plusieurs mois. L’introduction en Bourse de la Fnac est une étape supplémentaire dans l’abandon de la distribution, pour se recentrer sur les activités de luxe et d’habillement sportif. Kering possède notamment les marques Gucci, Saint Laurent et Puma.

Cette dernière reste un poids pour Kering. Puma avait lancé un avertissement sur résultats en mai dernier, après un recul des ventes. La marque de sportswear représente moins de 15% des profits de Kering, et 3,2 milliards de chiffre d'affaires en 2012.

La fin de la distribution

Le groupe de François-Henri Pinault reste également, pour le moment, propriétaire de l’ensemble de distribution Redcats, dont fait partie La Redoute. La vente de la marque de vente par correspondance devrait intervenir au deuxième semestre. 

Kering a entamé les discussions avec des fonds et des acteurs industriels sur la cession de La Redoute, a déclaré, ce mardi, son PDG François-Henri Pinault lors de l'assemblée générale du groupe."Le processus de cession est entamé. Il y a des intérêts de fonds et d'acteurs industriels".

A terme, une cession marque par marque de Redcats est également envisagée. Les magasins de l’enseigne Printemps, eux, avaient déjà été vendu en 2006.

A LIRE AUSSI:

>> Fnac: introduction en Bourse risquée pour la filiale de PPR

>> PPR va officiellement se renommer Kering

Audrey Dufour et Reuters