BFM Business

Numérisation: les TPE/PME veulent de l'accompagnement et des prix bas

Le nombre de sites de e-commerce est également en hausse.

Le nombre de sites de e-commerce est également en hausse. - -

Fortement incitées à passer au e-commerce, beaucoup de petites et moyennes entreprises sont prêtes à investir. Mais pas seules et pas à n'importe quel prix.

Outre les aides économiques et fiscales accordées aux commerçants obligés de fermer lors de ce reconfinement, le gouvernement pousse les petites et moyennes entreprises à renforcer leur présence en ligne notamment à travers des sites de vente en ligne.

Il explique: "la crise sanitaire a confirmé la nécessité d’accélérer la numérisation des TPE pour accroître leur résilience. Le numérique a permis à certains commerçants de maintenir une activité pendant le confinement. Il s’agit aussi d’un enjeu structurel à plus long terme pour s’adapter aux nouveaux modes de consommation et à la concurrence des plateformes de commerce en ligne".

Des aides financières mais surtout des services d'information et d'accompagnement ont été mis en place pour faciliter les décisions. Des acteurs privés comme Amazon, Google ou les banques proposent également leur aide.

73% entendent améliorer leur présence en ligne dans l'année

Et ce discours incitatif trouverait de l'écho puisque selon un sondage OpinionWay pour Hubside, près des trois quarts (72 %) des TPE/PME interrogées estiment la présence en ligne de leur entreprise très importante pour leur réussite.

71% ont réalisé cette année la nécessité d’améliorer leur présence en ligne, et 73% ont l’intention de le faire dans les 12 prochains mois.

Reste que face à cette problématique, les chefs d'entreprise ou les artisans se sentent souvent perdus et effrayés par les coûts supposés engendrés.

59% admettent ainsi ne pas bien savoir comment s’y prendre pour améliorer leur présence en ligne et 65% en viennent à penser ne pas pouvoir développer leur présence en ligne sans l’aide d’un professionnel. Les questions de sécurité et de protection des données sont en tête de liste (83%) de ces besoins d'accompagnement.

66% sont par ailleurs plus favorables à une solution économique réunissant les fonctionnalités principales plutôt qu’à une solution plus complète mais coûteuse.

Les TPE à convaincre

Ces chiffres sont encourageants mais cachent une grande disparité en fonction de la taille de l'entreprise et son secteur d'activité.

Ainsi, si on considère seulement les TPE, une autre étude de Mastercard, publiée en février dernier, montrait que seulement 15% des TPE qui ont au moins un projet de numérisation ont accéléré leur réflexion. Ce résultat tombe à 11% pour les plus petites des TPE (1 à 2 salariés).

Plus inquiétant, seulement 32% des sondés considèrent la digitalisation comme l’opportunité "d'accroître leur notoriété et d’attirer de nouveaux clients" et 19% comme une opportunité d’augmentation du chiffre d’affaires. 51% des interrogés estiment même que la numérisation de leurs activités n'est pas nécessaire pour leurs entreprises. Il y a encore du boulot.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business