BFM Business

Comment les banques tentent d'aider les TPE et les commerçants à se digitaliser

Le nombre de sites de e-commerce est également en hausse.

Le nombre de sites de e-commerce est également en hausse. - -

Plusieurs banques proposent des outils et des services permettant de mettre en place rapidement une solution de présence et de paiement en ligne.

C'est un peu la mobilisation générale autour de la digitalisation des commerces de proximité. Alors que ces derniers sont fermés pour cause de reconfinement, le gouvernement comme les organisations patronales exhortent ces acteurs à proposer quand c'est possible une offre en ligne.

Il faut dire qu'on part de très bas. Malgré une série d'initiatives (publiques, publiques/privées) depuis les années 2000 pour accélérer cette transformation numérique, le constat est sans appel. Moins d'un commerce sur trois exploite un site web, alors que, selon une récente étude, un site e-commerce permet en moyenne une augmentation de 14% du chiffre d'affaires du magasin pour un marchand qui utilise les deux canaux simultanément.

Les raisons de cette faible adoption sont connues depuis fort longtemps: les artisans et les patrons des TPE estiment qu'ils n'ont ni les compétences, ni le temps, ni l'argent pour s'offrir une présence sur la Toile.

Les banques sont les spécialistes du paiement en ligne

Aujourd'hui, le gouvernement relance la machine avec "un parcours sur mesure" sous la forme d'un portail Web où TPE et commerçants peuvent retrouver au même endroit chaque étape de la transition numérique ou encore des guides pour trouver les prestataires.

Le secteur privé se mobilise également comme Amazon, Google, eBay ou PayPal mais il ne faut pas non plus oublier les banques qui sont un des partenaires les plus proches des commerces et des artisans qui connaissent leurs besoins et qui surtout maîtrisent la brique du paiement en ligne. D'autant plus que leurs offres ne sont pas très coûteuses: quelques dizaines d'euros par mois pour les formules basiques.

Voici quelques exemples parmi d'autres.

Le groupe Crédit Agricole affiche ainsi de fortes ambitions en voulant équiper 100% de ses clients commerçants.

"Crédit Agriciole est résolument engagé aux côtés de ses clients professionnels, commerçants, entrepreneurs, des acteurs indispensables de l’économie locale sévèrement touchés par les dernières restrictions. Pour leur permettre de maintenir leur activité durant la crise et, plus largement, pour les aider à s’adapter aux nouveaux modes de consommation, le Crédit Agricole  œuvre pour permettre la continuité du business pour tous", nous explique l'établissement bancaire.

Plates-formes clés en main

Pour aider les commerçants à se doter de sites marchands et a minima de home page la banque propose la plateforme "CA Mon Commerce". Cette dernière permet de mettre en ligne "un site e-commercre clé-en main disponible rapidement et intégrant une solution d’encaissement".

Le groupe propose également l'encaissement à distance et dit souhaiter "équiper pendant le confinement 100% des clients pro qui souhaitent encaisser à distance, sans frais supplémentaires, avec une garantie des paiements".

Avoir un site c'est bien mais sans visibilité sur les moteurs de recherche cela risque d'être assez peu rentable. Outre les solutions de référencement que peuvent proposer des acteurs spécialisés, la banque propose une présence sur ses propres sites Internet bancaires, "parmi les plus visités de France".

Et alors que le gouvernement a débloqué à travers le plan de relance une enveloppe de 100 millions d'euros pour le financement de la numérisation des PME, la banque propose d'aider ses clients à y accéder avec des prêts allant jusqu'à 50.000 euros par entreprise.

Accompagnement

Au CIC-Crédit Mutuel, on se concentre plus sur les moyens de paiements digitaux. "Notre démarche consiste à promouvoir nos solutions permettant d’aider nos clients dans leur démarche de commerce en ligne ou à distance, avec les offres suivantes: Lyfpro, Paypro, Monético payment" nous explique la banque.

La première est une application d'encaissement numérique dans le cadre par exemple d'une approche click&collect. Les clients paient par carte de paiement ou avec l’application Lyf Pay sans aucun autre équipement supplémentaire que le smartphone. Elle permet également de mettre à disposition (sans frais supplémentaire) des outils marketing, de programmes de fidélité, de promos ou d’actualités aux porteurs de l’application de paiement Lyf Pay.

La deuxième est une adresse web et une page de paiement fournies par la banque sur laquelle les clients se connectent et règlent de façon sécurisée un achat en ligne avec leur carte. Cela permet donc à un commerçant de proposer la vente à distance sans pour autant avoir un site marchand.

La dernière est un outil permettant d'intégrer facilement une solution de paiement en ligne dans un site web marchand.

Paiement en ligne sans site Web

BNP Paribas nous indique de son côté "proposer deux solutions d’encaissement à distance s’appuyant sur la possibilité d’envoyer des liens de paiement pour poursuivre leur activité rideau baissé, en réduisant au maximum les contacts entre acheteurs et vendeurs". Là encore, il s'agit de pouvoir offrir le paiement en ligne sans pour autant posséder un site Web.

Concrètement, le commerçant envoie à distance le lien à un client. Ce dernier peut ainsi réaliser son achat depuis son domicile en contactant son commerçant par e-mail ou téléphone. Il se rend ensuite à l’entrée du commerce ou en point de dépôt pour récupérer son produit.

Comme le le CIC, la banque propose Lyf Pro qui est proposé gratuitement jusqu’au 31 décembre 2020. Même chose pour Link2pay, une solution développée par Paytweak qui permet l’encaissement à distance intégrant notamment des outils de gestion et de suivi des factures.  

Enfin, avec son partenaire Lyf Pay, BNP Paribas va proposer aux restaurateurs une offre complète de Click and Collect.

Du côté de la Caisse d'Epargne, on s'appuie sur des offres développées avec des prestataires reconnus et un accompagnement "avec des experts e-commerce partenaires".

La formule clé en main baptisée "IZ e-commerce" est réalisée en partenariat avec Trenta Axome, agence spécialiste de la conception de sites e-commerce sur la plateforme Shopify. Elle sera combinée à son offre d'encaissement à distance développée avec PayPlug.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business