BFM Business

Nature et Potager en ville: "Je veux faire quelque chose de concret en matière environnementale"

Nature et Potager en ville a été lancé en 2013.

Nature et Potager en ville a été lancé en 2013. - Capture Natureetpotagerenville.fr

Marie-Dominique Pivetaud a lancé en 2013 Nature et Potager en ville, une société installée à Bordeaux qui propose des solutions de jardinage hors sol.

"Une volonté de reconversion radicale." Marie-Dominique Pivetaud a lancé en juin 2013 Nature et Potager en ville. Cette ancienne gestionnaire comptable voulait changer sa vie pour "quelque chose de plus concret en matière environnementale".

Sa société met en vente des sacs de culture en feutre "géotextile". Dedans, Marie-Dominique Pivetaud crée de "petits écosystèmes pour espaces urbains". Son idée: permettre à chacun de jardiner, notamment sur les balcons, dans les grandes villes.

Cultiver en ville

"Je travaille avec des plantes en godet, je les rempote avec du compost bio, organique..." Ses compositions, Marie Dominique-Pivetaud les laisse en culture de trois semaines à plusieurs mois. Puis elle les revend.

"Même en ville et sans jardin on peut cultiver des plantes aromatiques et des légumes, régaler les enfants avec des fruits rouges (...), enrichir son cadre de vie avec des végétaux comestibles et des fleurs pour les insectes", explique-t-elle sur son site internet.

Marie-Dominique Pivetaud vend sa production sur les marchés bio de Bordeaux, mais aussi sur les marchés traditionnels, comme celui, fameux, des Capucins. "Par la suite, j'aimerais faire évoluer mon activité, proposer mes services aux professionnels, aux commerçants, aux entreprises", explique-t-elle. "J'aimerais aussi créer des jardins pédagogiques, notamment à destination des crèches."

Une "petite structure" 

Depuis le lancement de son entreprise, Marie-Dominique mesure le chemin parcouru: "Je suis partie d'une toute petite structure d'entreprise." Nature et Potager en ville a été lancé avec 20.000 euros. "Il y a un tiers d'apport personnel, un tiers provenant d'un prêt à la création d'entreprise et un tiers provenant de Gironde initiative." L'entreprise a commencé à se développer sur un terrain familial qui a lui a été prêté et sur lequel elle a installé une serre. 

Marie-Dominique dispose également d'un petit local de stockage au sein de l'écosytème Darwin, un projet bordelais en vogue qui regroupe des acteurs engagés dans le respect du développement durable. Aujourd'hui, la créatrice de Nature et Potager en ville concède être sur "tous les fronts". Elle envisage de redynamiser son site internet et de faire basculer son entreprise dans le secteur agricole, afin de pouvoir se faire épauler par des stagiaires.

Elle aimerait aussi que son entreprise devienne un jour une Société coopérative et participative (SCOP). "J'aime la dimension de démocratie participative que permet le statut de SCOP." Cela ne devrait pas arriver avant deux ou trois années. "Je suis encore dans la phase du prototype artisanal."

Maxence Kagni