BFM Business

Medef: Roux de Bézieux marque des points pour succéder à Gattaz

Le comité exécutif de l'organisation patronale s'est prononcé en faveur du dirigeant ce lundi. Ce vote n'est toutefois que consultatif, et ne présage pas de l'issue finale du scrutin.

Geoffroy Roux de Bézieux, candidat à la présidence du Medef, a recueilli ce lundi 22 voix au conseil exécutif de la principale organisation patronale française, contre 16 voix à Alexandre Saubot.

Patrick Martin a pour sa part recueilli cinq voix et Olivier Klotz une seule. Ce vote est toutefois purement consultatif: le successeur de Pierre Gattaz sera élu le 3 juillet par les 556 membres votants de l'Assemblée générale du Medef.

A l'issue du vote, Geoffroy Roux de Bézieux a souligné devant des journalistes qu'une "claire majorité" se dégageait, affirmant que c'était le "plus haut score atteint pour un candidat au conseil exécutif".

Il a lancé "un appel au rassemblement" à l'adresse de ses concurrents et rappelé que selon lui, le sujet essentiel était "la transformation des entreprises", qu'elle soit "numérique" ou "énergétique".

Alexandre Saubot toujours en course

Son concurrent Alexandre Saubot a pour sa part affirmé ne pas être déçu "du tout", jugeant que le vote du conseil exécutif n'avait "aucun effet" sur le résultat final de l'élection du 3 juillet. Le patron du groupe industriel Haulotte a indiqué qu'il continuerait à faire campagne, semblant refermer la porte dans l'immédiat à un ralliement.

"Ma candidature a reçu un assez large soutien dans des fédérations importantes, je vais continuer à travailler autour du rassemblement", a-t-il déclaré. De son côté, Patrick Martin, président du Medef Auvergne-Rhône Alpes, a jugé que ce score "relativisait les ambitions réellement réformatrices du conseil exécutif" du Medef. Il a indiqué qu'il allait "faire le point" avec ses soutiens pour voir "quelles conséquences" tirer de ce vote, évoquant la possibilité de "rejoindre" l'un ou l'autre des candidats.

Y.D. avec AFP