BFM Business

Les entreprises françaises ont deux mois pour se mettre aux normes européennes

Les entreprises françaises n'ont plus que deux mois pour adopter les normes SEPA.

Les entreprises françaises n'ont plus que deux mois pour adopter les normes SEPA. - -

Selon la Banque de France, les entreprises françaises risquent d'avoir du mal à se mettre aux normes européennes Sepa en moins de deux mois. En cas de retard, des bugs informatiques pourraient toucher les virements de salaires et les prélèvements.

Les entreprises françaises ne se sont pas toutes mises aux normes européennes. Dès février 2013, elles devront passer, comme leurs homologues des autres pays de la zone euro, par les paiements Sepa (voir encadré), qui unifie et simplifie les transferts de fonds au sein de l'Union européenne.

La Banque de France veut alerter les entreprises. Elle estime qu'elles ont pris un sérieux retard dans le domaine, selon un communiqué publié ce lundi 2 décembre. A ce jour, seuls 57,9% des virements effectués et 4,2% des prélèvements sont aux normes.

Les bugs toucheraient les consommateurs

La BdF le rappelle: "tout retard expose les acteurs concernés à voir leurs paiements bloqués". Et plus les entreprises attendent, plus leurs informaticiens risquent d'avoir du mal à ajuster les systèmes de paiement à temps, puisque la procédure est complexe. Déjà, 40.000 paiements de factures EDF avaient été rejeté en novembre, et la compagnie avait mis en cause la norme européenne.

"Il est désormais urgent pour l'ensemble des acteurs concernés - entreprises, artisans, commerçants, collectivités, associations, administrations - de se mettre en conformité avec les nouvelles normes", explique la BdF, qui a mis en place un site internet pour guider les différentes structures dans ces opérations.

Tous les pays de la zone euro doivent s'être mis aux normes avant février 2014. Au final, tous les pays de l'Union européenne doivent adopter le système de paiement en octobre 2016.

Le titre de l'encadré ici

|||

Le "Single Euro Payments Area", l'Espace unique de paiement en euro, sera effectif au 1er février 2014. Il s'agit d'une nouvelle gamme unique de moyen de paiement en euros, commune à tous les pays européens.

A partir de cette date, les virement et prélèvements effectués par les entreprises devront obligatoirement respecter les nouvelles normes qui y sont liées.

Tous les pays de l'Union européenne, même ceux qui n'ont pas l'euro, sont membres du Sepa. En France le virement Sepa est proposé par les banques depuis 2008 et le prélèvement depuis 2010.

J.S avec AFP