BFM Business

Les défaillances d'entreprises toujours en fort recul en avril

Selon les chiffres de la banque de France, elles sont en repli de plus de 35% sur un an à moins de 30.000.

Les défaillances d'entreprise en France ont reculé de 35,3% sur les 12 mois se finissant en avril, a rapporté la Banque de France mercredi.

La baisse est moins forte qu'en mars (-40,4%) en raison d'une base de comparaison elle-même plus faible, le nombre de défaillances ayant déjà été réduit en avril 2020 de 19,1% par rapport à avril 2019.

"Ce phénomène d'effet de base devrait s'accentuer dans les prochains mois avec la prise en compte progressive des mois de confinement de 2020 dans la base de calcul des variations", prévient la Banque de France dans son communiqué.

Sur les 12 derniers mois se terminant en avril, le nombre de défaillances est ainsi tombé à 28.515, selon un chiffre encore provisoire de la banque centrale. Un an plus tôt, il était de 43.904, et de 54.273 sur l'année se terminant en avril 2019.

Deux facteurs de baisse

La diminution est toujours liée à l'assouplissement des obligations déclaratives des cessations de paiement et au "fonctionnement des juridictions commerciales" en raison de la crise sanitaire, ainsi qu'à l'"ensemble des mesures de soutien" aux entreprises, indique le communiqué.

La baisse concerne tous les secteurs et toutes les catégories d'entreprises à l'exception notable des grandes entreprises et de celles de taille intermédiaire, soit toutes celles de plus de 250 salariés, pour lesquelles les défaillances augmentent de 40%, avec 49 entreprises ayant fait faillite entre mai 2020 et avril 2021.

La Banque de France précise que l'ensemble de ces chiffres ne peut pas "être analysé d'un point de vie économique" vu les circonstances exceptionnelles liées à la crise du Covid-19.

La plupart des observateurs s'attendent à un rattrapage du nombre de défaillances d'entreprises une fois que les mesures de soutien aux entreprises auront été retirées par le gouvernement et que les tribunaux de commerce auront retrouvé un fonctionnement normal.

OC avec AFP