BFM Business

La Redoute : Kering répond à Martine Aubry

Le directeur général de Kering, Jean-François Palus, se défend pied à pied face aux critiques de Martine Aubry. .

Le directeur général de Kering, Jean-François Palus, se défend pied à pied face aux critiques de Martine Aubry. . - -

Le directeur général du groupe propriétaire de Gucci se défend, dans les colonnes de la Voix du Nord de ce 5 novembre, face aux reproches de la maire de Lille quant à la gestion du dossier La Redoute.

Pinault contre-attaque après l'offensive de Martine Aubry. La maire de Lille dénonçait dimanche 3 novembre la brutalité de l'annonce d'un probable plan social à venir dans le cadre de la cession de La Redoute, où 700 suppressions de postes sont à prévoir. Dans une interview à La Voix du Nord, le directeur général de Kering lui répond, ce 5 novembre.

L'annonce de la cession remonte à 2009, le processus a été lancé l'an dernier, et les organisations syndicales sont impliquées depuis juin dernier, liste Jean-François Palus, le directeur général de Kering. "Parler de brutalité est excessif" selon lui.

Kering assume ses responsabilités

Et quand Martine Aubry évoque un pourrissement de la situation, il tient à remettre les pendules à l'heure. Kering a investi 400 millions d'euros ces cinq dernières années dans la Redoute, une entreprise qui n'est plus considérée comme stratégique pour le groupe.

Kering dit par ailleurs assumer ses responsabilités envers les salariés. Tout d'abord dans le choix du repreneur qui devra s'engager à continuer la transformation de la marque de vente par correspondance. Deux candidats sont encore en lice, un fonds d'investissement et un industriel.

Mais également dans le financement du plan social, qui sera sécurisé au niveau juridique. Enfin, Kering s'engage à couvrir les pertes de La Redoute pour qu'elle puisse repartir du bon pied. La marque a encore du potentiel de développement.

Hélène Cornet