BFM Business

Veolia se séparerait de sa filiale SADE

Veolia Environnement veut restructurer sa filiale spécialisée dans le traitement de l'eau.

Veolia Environnement veut restructurer sa filiale spécialisée dans le traitement de l'eau. - -

Le groupe de services devrait acter la cession de cette filiale lors d'un conseil d'administration le 11 décembre prochain, rapporte les Echos de ce jeudi 4 décembre. Une décision qui s'inscrit dans la réorganisation de la branche eau de l'entreprise.

La réorganisation de Veolia Eau, branche de Veolia Environnement spécialisée dans le traitement de l'eau pour les collectivités publiques, passe par un recentrage stratégique.

Ainsi, selon les Echos de ce jeudi 4 décembre, SADE , filiale de Veolia Eau spécialisée dans les travaux et l'entretien des canalisations, serait sur le point d'être cédée par le groupe. Le quotidien affirme ainsi que le PDG de cette entreprise, Dominique Bouillot, en a déjà informé le personnel, via une note de service suscitant "l'ire des syndicats".

La SADE, qui s'est diversifiée dans les télécoms et le génie civil, ne présenterait plus de "synergies évidentes" car "l'activité travaux est exclue de plus en plus fréquemment des délégations de service public", expliquerait Dominique Bouillot dans cette note. SADE emploie environ 9.000 personnes en Europe.

Une branche "eau" en difficulté

Outre la vente de cet actif non stratégique, la restructuration de Veolia Eau comporte un volet social. Mardi 3 décembre, trois syndicats, FO, la CFDT et la CGT ont ainsi annoncé que la branche "eau" du groupe prévoit de supprimer 700 à 750 postes administratifs sur les 15.000 emplois à l'actif de l'entreprise.

Confrontée à une détérioration de ses marges dans l'eau en France, Veolia Eau avait déjà annoncé en mars la suppression de 10% de ses effectifs français, soit 1.500 postes (1.250 sur les services d'exploitation et 250 sur les fonctions administratives), avec la volonté d'éviter "tout départ contraint".

J.M.