BFM Business

Un retard de plus pour l'EPR de Flamanville

L'EPR risque de prendre un nouveau retard.

L'EPR risque de prendre un nouveau retard. - Charly Triballeau - AFP

EDF a annoncé ce jeudi 3 septembre un nouveau calendrier pour son projet de Flamanville. Le démarrage est ainsi repoussé à 2018.

EDF veut absolument garder l'EPR de Flamanville. L'électricien a ainsi annoncé un nouveau calendrier pour le chantier de construction du réacteur de nouvelle génération.

Sa mise en service est ainsi retardée au quatrième trimestre 2018, ce qui porte son coût à 10,5 milliards d'euros. EDF confirme ainsi des informations du Figaro, parue la veille. Soit trois fois plus qu'au début du chantier.

EDF prévoyait jusqu'à présent un démarrage pour 2017 et un coût de 8,5 milliards d'euros. A l'origine l'EPR de Flamanville devait entrer en fonctionnement en 2012. 

Et la note risque de monter encore. L'Autorité de la sûreté du nucléaire a pointé un défaut de fabrication de la cuve du réacteur. Une pièce déjà installée…

Evidemment l'annonce a fragilisé EDF en Bourse. L'électricien perdait plus de 3% sur le CAC40 peu après avoir indiqué ce nouveau report.

D. L.