BFM Business

Safran est le premier groupe à mettre en place le chômage partiel de longue durée

L'accord signé par tous les syndicats de l'entreprise prévoit des réductions de travail allant jusqu'à 40%, qui seront compensées par l'Etat.

L'accord a été signé à l'unanimité par les 4 organisations représentatives, la CFDT, FO, la CFE-CGC et la CGT qui toutes saluent un accord équilibré.

Il s'appuie donc sur une des nouvelles mesures du gouvernement (dont le décret n'a pas encore été signé) permettant à une entreprise de réduire le temps de travail pour faire face à une baisse d'activité avec prise en charge du manque à gagner par l'Etat pour les salariés. 

Concrètement, certains salariés de Safran verront leur temps de travail réduit de 40% mais grâce à la compensation de l'Etat, ils percevront près de 90% de leur salaire net.

Cet accord sera valable pendant 18 mois avec la possibilité de le prolonger. Pendant toute cette période, la direction s'engage en contrepartie à ne procéder à aucun licenciement.

Conserver les compétences

Beaucoup de dispositifs sont aussi mis en place pour améliorer les conditions de départ en retraite anticipée ou encore accompagner la création d'entreprise.

Selon un responsable syndical, ce sont près de 12.000 équivalents temps pleins qui vont ainsi être préservés. Quant à la direction, il s'agit pour elle de conserver les compétences. Et quand l'activité sera revenue à la normale, le groupe pourra repartir le plus vite possible.

Caroline Morisseau et OC