BFM Business

Pour Système U, les agriculteurs verront leurs revenus augmenter d'ici 3 ou 4 mois

Système U a accepté un certain nombre de hausses de prix quand il avait la certitude que ce prix allait rejaillir dans la cour de la ferme, pour l'agriculteur, selon son patron, Dominique Schelcher.

Système U a accepté un certain nombre de hausses de prix quand il avait la certitude que ce prix allait rejaillir dans la cour de la ferme, pour l'agriculteur, selon son patron, Dominique Schelcher. - Rémy Gabalda-Mychele Daniau-AFP

Le patron de Système U, Dominique Schelcher, estime que les agriculteurs bénéficieront concrètement "dans trois ou quatre mois" du relèvement des prix résultant des négociations commerciales 2019, les premières depuis le vote de la loi Alimentation.

"Il y a quand même un avant et un après" loi Alimentation, a déclaré ce mercredi Dominique Schelcher, patron de Système U, sur l'antenne de France inter. Le distributeur "a accepté un certain nombre de hausses de prix quand nous avions la certitude que ce prix allait rejaillir dans la cour de la ferme, pour l'agriculteur".

"Ces prix, résultat des négociations 2019, arrivent maintenant dans les magasins et dans nos tarifs: donc c'est maintenant que les agriculteurs sur le lait, sur la pomme de terre, sur un certain nombre de produits, vont voir concrètement que les lignes ont bougé", a assuré le patron de Système U. Dans "trois ou quatre mois, on pourra mesurer que la hausse d'un certain nombre de produits bénéficiera directement aux agriculteurs", a poursuivi Dominique Schelcher.

L'Assemblée enquête sur les pratiques de la grande distribution

Par ailleurs, l'Assemblée a voté hier mardi 26 mars en faveur de la création d'une commission d'enquête relative aux "pratiques de la grande distribution et de leurs groupements dans leurs relations commerciales avec les fournisseurs". Il s'agit pour les parlementaires de vérifier les effets de la "loi Alimentation", promulguée en octobre, qui vise en particulier à rétablir l'équilibre des relations commerciales entre producteurs et grande distribution pour redonner du revenu aux agriculteurs.

"Il est prévu que tous les distributeurs soient auditionnés, nous irons. Système U n'a rien à cacher, moi j'irai en toute transparence", a affirmé le PDG de l'enseigne, jugeant "normal à un moment qu'on mesure nos actes, qu'on les vérifie et qu'on nous mette devant nos responsabilités".

Frédéric Bergé avec AFP