BFM Business

Olivier Véran annonce que la France a acheté 50 "super-congélateurs" pour stocker le vaccin Pfizer

Le ministre de la Santé Olivier Véran le 12 novembre à Paris.

Le ministre de la Santé Olivier Véran le 12 novembre à Paris. - BFMTV

Le ministre de la Santé vient d'annoncer que la France avait lancé le chantier de la vaccination avec, notamment sur le plan logistique, l'achat de moyens de stockage du candidat vaccin Pfizer-BioNtech qui doit être maintenu à -80°C.

Le chantier de la vaccination est lancé. Alors que le candidat vaccin de Pfizer et BioNtech semble montrer des signaux encourageants d'efficacité, la France se prépare en cas de validation du vaccin par l'Agence européenne du médicament. C'est ce que vient d'indiquer le ministre de la Santé, lors du point presse sur le confinement ce jeudi 12 novembre, en dévoilant l'achat de matériel indispensable au stockage dudit vaccin.

Nous nous préparons pour débuter le plus tôt possible une campagne vaccinale en remplissant deux conditions: que le vaccin soit efficace et soit sûr, assure Olivier Véran. Quand je vous dis que nous nous préparons, c'est par exemple s'agissant du vaccin commercialisé par Pfizer et BioNtech -une start-up européenne-. Il nécessite d'être conservé à -80 C°, ça ne court pas les rues, nous avons déjà acheté 50 super-congélateurs qui permettent de stocker des produits de santé qui sont reliés à des alarmes, qui seront entreprosés dans des endroits sécurisés à partir desquels des équipes pourront se déployer pour ensuite alimenter tous ceux qui seront amenés à être vaccinés, c'est un chantier monumental le chantier de la vaccination."

Interrogé sur le retard des laboratoires français en comparaison des étrangers comme l'américain Pfizer ou l'anglo-suédois AstraZaneca, le ministre de la Santé a affirmé que peu lui importait la nationalité du vaccin.

Il n'y pas de primauté nationale sur le développement d'un vaccin, assure Olivier Véran. Ce serait une excellent nouvelle si un vaccin était disponible. Concernant le vaccin de Pfizer, attention ce n'est pas terminé. Il n'y a que 94 patients du côté de la population non vaccinée qui a eu le Covid, c'est satistiquement déjà parlant mais nous navons pas encore eu l'accès à toutes les données scientifiques."

En France, l'Institut Pasteur travaille sur un vaccin et a conclu un accord avec le groupe pharmaceutique américain Merck mais son vaccin ne devrait pas être prêt avant un an.

Sanofi de son côté travaille sur deux vaccins différents. Le premier similaire à celui de Pfizer (à partir d'ARN messager), le second qui utilise des technologies de vaccin utilisées pour celui contre la grippe. Ce dernier devrait entrer en phase III en décembre pour des résultats attendus début 2021.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco