BFM Business
Industries

Les auteurs de science-fiction de la Red Team font modifier le futur porte-avion nucléaire français

Les auteurs de science-fiction de la Red Team font modifier le futur porte-avion nucléaire français

Eclairer l'innovation de défense par la science-fiction. C'est la mission de la Red Team, ce groupe d'auteurs de romans, de bandes dessinées, de scénaristes, de dessinateurs et de designers. Créé en 2018 à l'initiative de la ministre des Armées Florence Parly et mise sous la responsabilité de l'Agence Innovation Défense (AID), il imagine les conflits qui pourraient se produire dans 40 ou 50 ans pour lancer des programmes militaires.

Lors du Forum Innovation Défense, un évènement qui se tient à Paris jusqu'au 27 novembre, la Red Team a dévoilé quelques scénarios dont un a eu des conséquences sur la conception du porte-avions nucléaire de nouvelle génération. En explorant de nouvelles menaces, l'équipe d'auteurs a préconisé de nouvelles méthodes de protection du futur navire amiral de la flotte française.

La Red Team, c'est très concret. Sur la première saison de la Red Team, les ateliers ont permis de définir un nouveau type de menaces notamment sur la protection périmétrique des navires. Ces études ont été données aux équipes projet du porte-avions de nouvelle génération et des changements ont été opérés dans la manière de concevoir la sécurité de ce bâtiment", a révélé à BFM Business le chef de bataillon Colas, l'officier en charge de la Red Team qui n'en dira pas plus.

Pour avoir une vision précise et réelle des situations, l'équipe d'auteurs, soumise à un secret absolu sur ses travaux, a accès à des documents confidentiels. Elle est également mise à l'épreuve par une Blue Team composée de militaires chargée de contrecarrer les plans de l'équipe rouge.

La Red Team mène une réflexion plus large que celle des militaires qui ont l'habitude de penser dans le cadre. Pour imaginer ce que sera la guerre en 2060, ils partiront de ce qu'ils connaissent mais les auteurs de science-fiction sont capables de penser hors du cadre. Ils ouvrent une porte vers un futur qu'on ne souhaite pas mais auquel il convient de se préparer", explique Emmanuel Chiva, directeur de l'AID.

L'innovation au coeur de la défense

Depuis son entrée en fonction, Florence Parly a mis l'innovation au coeur de la stratégie de défense avec la création de l'AID en 2018. Le budget innovation progresse chaque année dans le cadre de la loi de programmation militaire. En 2022, il atteindra un milliard d'euros.

C'est une augmentation massive. On a près de 40% d'innovation sur les budgets de l'innovation grâce à cette loi de programmation militaire par rapport à la période précédente. Les technologies à adresser sont nombreuses que ce soit dans l'hypersonique, de l'espace ou du cyber et elles coûtent cher. Pour cela, le ministère des Armée s'appuie sur d'autres écosystèmes, ceux de la recherche et des industriels", précise Hervé Grandjean, porte-parole du ministère des Armées.

En plus de ces fonds publics, l'armée entre dans le capital d'entreprises stratégiques. Ces investissements se font avec des fonds privés à travers deux fonds. Definvest dispose de 100 millions d'euros et a déjà fait 10 prises de participation. Le second, le Fond Innovation Défense, est doté de 200 millions d'euros. "Avec l'effet de levier des partenaires industriels, nous comptons monter nos participations à 400 millions d'euros", annonce Hervé Grandjean.

Il y a une accélération technologique mondiale. Le ministère des Armées ne pouvait pas rester hors de ce mouvement pour conserver une supériorité opérationnelle sur tous les champs de bataille, terre, air, mer, mais aussi le cyber ou l'espace exo atmosphérique", indique le porte-parole du ministère des Armées.

La Red Team va encore plus loin. Elle imagine déjà l'influence des mondes virtuels. Quelles conséquences auront-ils sur les populations lors de crises majeures?

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco