BFM Business

Le krach pétrolier va mettre en difficulté les producteurs d'or noir les plus endettés

Invité sur BFM Business, Wilfrid Galand, directeur stratégiste au sein de Montpensier Finance, est revenu sur le choc pétrolier et sur ses conséquences pour les compagnies du secteur.

Le krach pétrolier est le reflet d'un problème de coopération entre les Etats, alors que la crise liée au coronavirus s'amplifie. "Ce que nous dit le marché pétrolier, c'est d'une part effectivement que l'on ne sait pas trop où on se situe entre guerre totale, coopération, confrontation, alliance, jeux d'alliances et renversements à un moment justement où le blocage à la fois de l'offre et de la demande mondiale du fait du coronavirus normalement devrait inciter à de plus en plus de coopération, à une approche globale pour un problème global", analyse ainsi Wilfrid Galand, directeur stratégiste au sein de Montpensier Finance.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Invité dans Good Morning Business ce lundi, Wilfrid Galand estime que les Etats qui, compte tenu de l'enjeu que constitue le coronavirus pour l'économie mondiale et les marchés, auraient davantage intérêt à accorder leurs visions plutôt que d'opérer des arbitrages chacun de leur côté.

Une manière de procéder qui, selon l'expert, "introduit à la fois dans l'économie et probablement également dans les marchés" une "incertitude supplémentaire du fait que, de toutes façons, on ne fait rien pour régler le problème".

Beaucoup de pétroliers ont des problèmes de cash flow

Certes, "à moyen terme effectivement, ça (la chute des cours – NDLR) redonne du pouvoir d'achat, en particulier aux pays consommateurs, ça c'est une évidence". Toutefois, les répercussions pour les compagnies pétrolières spécialisées notamment dans l'extraction de schiste sont tangibles, notamment outre-Atlantique.

"Le marché pétrolier a quand même énormément évolué ces dernières années et en particulier (…) sur le plan du pétrole de schiste et sur le pétrole du marché américain. (…) Les investissements industriels américains sont largement tirés par le secteur pétrolier, le secteur énergétique américain qui, de plus, est très endetté. Donc qui a un impact très fort sur le marché de la dette aux Etats-Unis", détaille le spécialiste.

Si le cours du pétrole tombe trop bas, cela devient particulièrement problématique pour les compagnies qui produisent le pétrole de schiste. "En particulier", précise Wilfrid Galand, "les compagnies qui sont (…) uniquement sur ces marchés là et qui, pour beaucoup dans les compagnies d'exploration-production ne génèrent pas d'argent, qui ont un véritable problème de cash flow. Donc qui se financent énormément sur le marché de la dette et qui peuvent avoir des blocages de financement. (…) Donc c'est vrai, c'est un véritable problème", avertit l'expert.

JCH