BFM Business

Le géant mondial de la joaillerie Pandora n'utilisera bientôt plus que de l'or et de l'argent 100% recyclés

Aujourd'hui, 71% de l'argent et de l'or utilisés pour fabriquer les bijoux Pandora proviennent de sources recyclées.

Aujourd'hui, 71% de l'argent et de l'or utilisés pour fabriquer les bijoux Pandora proviennent de sources recyclées. - AFP

Le géant mondial de la joaillerie envisage de passer à un approvisionnement en or et en argent à 100% issu du recyclage d'ici 2025 pour concevoir ses bijoux.

Les bijoux composés d'or et d'argent extraits de mines, c'est bientôt fini. Le groupe danois Pandora - qui n'est autre que le premier joaillier au monde en volume de produits vendus (mais non en valeur) - a annoncé mardi dans un communiqué que, d'ici 2025, il n'utiliserait plus d'or ou d'argent extraits de mines pour passer à 100% d'approvisionnements issus du recyclage. Objectif affiché: réduire de deux tiers ses émissions de carbone pour l'argent et de plus de 99% pour l'or.

"L'argent et l'or sont de beaux matériaux de bijouterie qui peuvent être recyclés (…) sans perdre leur qualité. Les métaux extraits il y a des siècles sont comme neufs. Ils ne peuvent ni se ternir ni se décomposer. Nous souhaitons développer une approche plus responsable pour fabriquer des produits de luxe abordables comme nos bijoux et éviter que ces métaux fins ne se retrouvent dans les décharges. Nous voulons remplir notre part du contrat pour bâtir une économie plus circulaire", explique Alexander Lacik, le PDG de Pandora, cité dans le document.

600 fois moins de carbone émis pour l'or

Aujourd'hui, 71% de l'argent et de l'or utilisés pour fabriquer les bijoux Pandora proviennent de sources recyclées. Une migration vers un approvisionnement à 100% issu du recyclage permettra de réduire d'autant plus les émissions de CO2, ainsi que la consommation d'eau, très importante lors de l'extraction de ces métaux précieux. Sans compter les produits toxiques utilisés. Le recyclage des métaux utilisent quant à eux beaucoup moins de ressources que l'extraction de nouveaux métaux. 

Dans le détail, les émissions de carbone qui proviennent d'un approvisionnement en argent recyclé sont diminuées d'un tiers par rapport à celles de l'argent extrait dans une mine. Mieux encore, le recyclage de l'or émet environ 600 fois moins de carbone que l'extraction de "nouvel or", précise le communiqué.

"Nous sommes maintenant prêts à passer à l'étape suivante et à cesser complètement d'utiliser de l'argent et de l'or extraits. Il s'agit d'un engagement important qui sera meilleur pour l'environnement et rendra nos bijoux plus durables", souligne Alexander Lacik.

Chez Pandora, l'argent est le métal le plus utilisé dans les bijoux. Il est présent dans plus de la moitié des produits achetés. Vient ensuite l'or. Dans une moindre mesure, Pandora utilise également de plus petits volumes de palladium, de cuivre et de pierres artificielles pour concevoir ses bijoux.

15% d'argent issus du recyclage dans le monde

A l'échelle mondiale, environ 15% de l'approvisionnement en argent émane de sources recyclées, selon Pandora, qui s'appuie sur des données compilées via le logiciel GaBi qui évalue les cycles de vie des produits. Plus de la moitié de l'argent recyclé provient de l'industrie où le métal est utilisé dans la production chimique et électronique notamment.

Pour atteindre un objectif d'approvisionnement à 100% issu du recyclage, Pandora travaillera avec des fournisseurs certifiés selon des normes de chaînes d'approvisionnement bien spécifiques telles que la Responsible Jewellery Council. Pandora s'engage également à travailler avec les principales parties prenantes de la chaîne d'approvisionnement pour essayer d'augmenter la disponibilité de l'argent recyclé et d'améliorer, dans le même temps, les normes de production.

La décision d'utiliser des métaux précieux recyclés fait suite à un objectif de décarbonation annoncé en janvier dernier. En 2020, Pandora fournira, par ailleurs, 100% d'électricité renouvelable dans ses deux usines de fabrication de bijoux en Thaïlande. D'ici 2025, le groupe espère afficher une neutralité carbone sur l'ensemble de ses opérations. 

2,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019

Aujour'dhui, Pandora vend ses bijoux dans plus de 100 pays à travers 7.400 points de vente, dont plus de 2.700 concept stores.

Basé à Copenhague (Danemark), le groupe emploie 28.000 personnes dans le monde et fabrique ses bijoux dans deux installations certifiées LEED en Thaïlande, en utilisant principalement de l'argent et de l'or recyclés. Pandora a généré un chiffre d'affaires de 21,9 milliards de couronnes danoises (2,9 milliards d'euros) l'an passé. Le groupe pèse 32 milliards de couronnes danoises en Bourse (soit 4,3 milliards d'euros). 

Julie Cohen-Heurton