BFM Business

Le chimiste Solvay ne croit plus aux filtres à cigarette

Solvay a vendu sa filiale Acetow, spécialisée dans les
composants des filtres de cigarettes.

Solvay a vendu sa filiale Acetow, spécialisée dans les composants des filtres de cigarettes. - Daniele Pelatti-Publicdomainpictures.net

Le géant belge de la chimie cède pour 1 milliard d'euros sa filiale spécialisée dans les câbles d'acétate de cellulose, servant à fabriquer les filtres à cigarettes. Parmi les 5 sites concernés figure l'usine française d'Acetow dans l'Isère.

Solvay cède une activité "historique" liée aux cigarettes. Au moment où certains cigarettiers comme Philip Morris envisage une reconversion, le groupe chimique belge a conclu la vente d'Acetow, sa filiale spécialisée dans les câbles d'acétate de cellulose -une matière servant à fabriquer les filtres à cigarettes- à un fonds de capital-investissement géré par la firme américaine Blackstone. Cette opération valorise l'activité 1 milliard d'euros, soit un multiple de l’ordre de 7 fois l’EBITDA. La transaction doit être finalisée au premier semestre 2017.

Le produit de cette vente, dont la possibilité avait été évoquée dès novembre 2014, "contribuera au désendettement de Solvay", qui entend "générer une plus-value d'environ 150 millions d'euros après impôt", souligne le groupe.

Spécialisée dans la fabrication de câbles d'acétate de cellulose, Acetow est arrivée dans le giron de Solvay après son acquisition du groupe chimique français Rhodia en 2011.

Un site de production concerné en France

Avec un chiffre d’affaires de 542 millions d’euros en 2015, Acetow emploie 1.300 collaborateurs. L'activité compte cinq sites de production en Allemagne, France, Russie, États-Unis et Brésil.

Le principal site concerné en France par cette cession d'activité est celui de Roussillon dans l'Isère. Cette usine historique avait été créée en 1915 et a fait partie du groupe chimique Rhône-Poulenc, devenu Rhodia en 1998.

"La cession d'Acetow marque une nouvelle étape de la transformation de Solvay en un groupe de chimie à haute valeur ajoutée aux perspectives de croissance renforcées", a commenté Jean-Pierre Clamadieu, le PDG de Solvay. Ce groupe, recentré sur la chimie de spécialité, a racheté en 2015 pour 5 milliards d'euros la firme américaine Cytec Industries, spécialiste des matériaux composites pour l'aéronautique.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco