BFM Business

Le carburant rationné dans plusieurs départements

"Plusieurs préfectures ont pris des arrêtés limitant temporairement le volume de carburant pouvant être acheté, après le blocage de plusieurs dépôts et raffineries dans le grand Ouest."

Même si le gouvernement a déjà écarté tout risque de pénurie, la situation ne semble pas évoluer de manière positive. Le blocage, dans le grand Ouest, de plusieurs raffineries et dépôts de carburants par des salariés opposés à la loi Travail, provoquait en effet vendredi des difficultés d'approvisionnement.

Conséquence: plusieurs préfectures - au moins six à 15 heures - ont pris des arrêtés limitant temporairement le volume de carburant pouvant être acheté.

Les préfectures de l'Eure et de l'Orne en Normandie, de l'Ille-et-Vilaine et du Finistère en Bretagne, de Loire-Atlantique, de Vendée dans les Pays-de-Loire ont ainsi pris des mesures limitant le volume pouvant être acheté par chaque client. D'autres comme le Calvados, la Seine-Maritime ou la Sarthe ont interdit la vente de carburant hors réservoir, dans des bidons.

Faute de pouvoir s'approvisionner, de nombreuses stations-service se sont retrouvées à sec depuis jeudi dans plusieurs localités et ont dû fermer.

Le tout alors que les salariés de la première raffinerie de France, située à Gonfreville l'Orcher (76) ont décidé de cesser toute activité, rapporte France Bleu.

Y.D. avec AFP