BFM Business

La trottinette électrique roule depuis un siècle

Le US Postal Office avait équipé ses postiers d'Autoped en 1916.

Le US Postal Office avait équipé ses postiers d'Autoped en 1916. - Shorpy - Domaine public

Le déferlement des trottinettes en libre-service dans nos villes et leur apparition dans le code de la route pourrait laisser penser qu'elles sont une nouvelle manière de circuler. Que nenni, les versions motorisées électriques existent depuis un siècle !

Les trottinettes électriques débarquent comme nouvelle catégorie de véhicules dans le Code de la route. Une annonce formulée il y a quelques jours par le gouvernement, qui compte ainsi mieux encadrer leur prolifération, qui laisse penser que ces petits véhicules motorisés sont nouveaux. Loin s'en faut, ils ont plus d'un siècle d'existence.

Leur ancêtre, l'Autoped, une trottinette dotée d'un petit moteur, d'abord thermique puis électrique, a été brevetée aux États-Unis en… 1913.

US Patent
US Patent © US Patent

Le modèle, extrêmement similaire à ceux de Lime et ses concurrents, qui essaiment dans nos villes ces temps-ci, a été conçu par la société américaine Autoped. Très médiatisé à l'époque, le modèle était notamment utilisé par les postiers américains pour leur tournée, et des policiers pour leur patrouille.

La première version de l'Autoped, commercialisée en 1915, était équipée d'un gros moteur pour un si petit engin: quatre temps et 155 centimètres cubes. Bien plus vigoureux que celui d'un solex ou d'une moto 125. Cette turbine, placée sur la roue avant, permettait à l'Autoped d'atteindre une vitesse de pointe de 32 kilomètres heure.

Smithsonian - Domaine public
Smithsonian - Domaine public © Smithsonian - Domaine public

Puis à partir de 1919, l'allemand Krupp a récupéré la licence pour fabriquer l'Autoped, cette fois, avec un moteur électrique. Il le renomme alors le Krupp-Roller, et, il va encore plus vite que la version américaine, jusqu'à 35 kilomètres par heure. Des performances comparables à celles des trottinettes électriques actuelles les plus puissantes (35 à 40 kilomètres heure), et qui ne sont pas autorisées à dépasser les 25 kilomètres heure sur pistes cyclables. Avec une puissance de moteur là encore bien plus importante que les modèles actuels: les plus puissants affichent 1000 watts, quand ceux de Krupp en dénombraient jusqu'à 2600 !

The Retronaut - Domaine public
The Retronaut - Domaine public © The Retronaut - Domaine public

Dernière similitude entre les modèles d'aujourd'hui et leur ancêtre du début du XXe siècle: la trottinette Autoped était pliante, son guidon se rabattant sur la plateforme pour la ranger plus facilement.

Georges Léonnec - Domaine public
Georges Léonnec - Domaine public © Georges Léonnec - Domaine public

Impossible de retrouver les chiffres de ventes et de production de l'époque, mais visiblement, l'engouement pour ce moyen de transport n'a pas été au rendez-vous. Si bien que la production d'Autoped a été stoppée en 1922. Aujourd'hui, les modèles qui ont survécu au siècle écoulé se revendent à prix d'or lors de bourses d'échange et de ventes aux enchères. En 2016, un modèle qui se vendait 100 dollars dans les années 1910, a été adjugé pour plus de 2000 dollars à Boston.

Nina Godart