BFM Business

La filière énergétique française en plein bouleversement

Henri Proglio (à gauche) et Luc Oursel vont respectivement quitter EDF et Areva.

Henri Proglio (à gauche) et Luc Oursel vont respectivement quitter EDF et Areva. - Eric Piermont - AFP

Le décès de Christophe de Margerie, mardi 21 octobre, est un bouleversement qui vient allonger la liste des changements à venir, dans les grands groupes tricolores du secteur de l’énergie.

"C’est toujours préoccupant de voir une situation pareille où l’ensemble des patrons d’un secteur bougent simultanément: c’est quand même assez préoccupant". Signée du patron de Publicis Maurice Lévy, mardi sur Europe 1, cette déclaration met en lumière le chamboulement dont est victime la filière énergétique française. Car la disparition tragique de Christophe de Margerie allonge la liste des changements programmés à la tête de plusieurs fleurons de l'industrie française.

Areva et EDF changent de patrons

La veille, Areva a en effet annoncé le départ de son numéro un, Luc Oursel, pour des raisons de santé. Si le choix de son successeur sera fait "dans les heures qui viennent", dixit Manuel Valls, l’intérim sera assuré par les membres restants du directoire, selon les informations de BFM Business.

Or, ce départ survient au moment où l’Etat a justement décidé de remplacer Henri Proglio à la tête d’EDF. Une décision de l’exécutif que certains ne manquent pas d’attribuer à sa proximité avec Nicolas Sarkozy. Il cédera bientôt sa place à Jean-Bernard Lévy, ancien de Vivendi et de Thalès.

GDF Suez prépare le départ de Mestrallet

Autre changement à venir, cette fois plus en douceur, du côté de GDF Suez. Le groupe pourrait en effet officialiser ce mardi la nomination d’Isabelle Kocher en tant que numéro deux. Une telle annonce la placerait en position de force pour remplacer à terme Gérard Mestrallet, qui sera atteint en mai 2016 par la limite d'âge de 67 ans. Son départ pourrait même être anticipé, selon certaines sources.

Enfin, un conseil d’administration devrait se réunir "dans les plus brefs délais" chez Total, après le décès de son PDG dans un accident d’avion. La succession devrait, sauf surprise, se jouer en interne. Trois favoris ont déjà émergé: Patrick Pouyanné, le directeur général de la branche Raffinage-Chimie, Philippe Boisseau, directeur général Marketing & Services et Energies nouvelles, et Arnaud Breuillac, le directeur général de la branche Exploration & Production.

Yann Duvert avec agences