BFM Business

La Belgique, au coeur de la production de vaccins contre la pandémie

Dans la course à la production de vaccins, un pays se démarque: la Belgique. Elle occupe aujourd'hui une place tout à fait stratégique, puisqu'elle concentre sur son sol un nombre important de sites clé appartenants aux laboratoires pharmaceutiques. Comment la Belgique est-elle devenue la plaque tournante européenne de la fabrication de vaccins anti-covid?

Sur la carte de l'industrie pharmaceutique mondiale, la Belgique occupe une place de premier rang. C'est bien simple, les dix plus gros laboratoires mondiaux y sont implantés. A commencer par Pfizer et son usine à Puurs, dans la partie flamande. C'est à partir de cette usine que le géant américain alimente la planète en vaccins.

Autre implantation cruciale: le site industriel d'AstraZeneca basé vers Seneffe en Wallonie. C'est là que le groupe suédo-britannique délègue en partie la fabrication de la substance active de son vaccin. Ou encore le britannique GSK qui y possède le QG historique de son pôle vaccins, à Wavre, à 30 kilomètres au sud-est de Bruxelles. Cet ancrage belge est souvent assez ancien, au gré des rachats d'usines sur plusieurs décennies.

La Biopharma Valley belge

La formule magique: une collaboration étroite entre les universitaires, les scientifiques et les entreprises avec le soutien de fonds publics. Elle a permis la création d'un écosystème, la "biopharma valley" belge, qui attire les investisseurs étrangers. Le pays a encore conforté sa prédominance ces dix dernières années, avec la création de près de 8 000 emplois nets dans le "biopharma" (plus de 30.000 personnes au total actuellement).

A partir de savoirs élaborés sur les campus universitaires (Louvain, Gand, Liège etc) sont créées des "spin-off" pour faire fructifier les brevets au niveau industriel, en mobilisant aussi des investisseurs privés, explique la fédération du secteur. Une collaboration que tente de copier aujourd'hui de nombreux pays.

Mais ce n'est pas tout. La Belgique est réputée pour ses incitations fiscales: impôt sur les sociétés réduit si les bénéfices sont réinvestis dans la recherche, avantages conditionnés par l'enregistrement des brevets. Le pays est aussi réputée pour ses facilités réglementaires, comme les autorisations rapides pour les demandes d'essais cliniques.

Au final, si la Belgique ne représente que 2,5% de la population européenne, elle comptait en 2019 pour 13% des exportations biopharmaceutiques de l'Union et 10% des dépenses en recherche et développement.

Une implantation centrale

Dernière carte maitresse, sa position géographique. "L'implantation centrale en Europe et les excellentes infrastructures de transport" comptent aussi parmi les atouts belges, souligne David Gering, porte-parole de l'Association de l'industrie du médicament Pharma.be.

Deux grands aéroports du pays disposent d'une certification particulière pour l'acheminement de produits pharmaceutiques, dont celui de Bruxelles-Zaventem qui a déjà vu transiter, selon son exploitant, "plus de 15 millions" de doses de vaccins pour cette pandémie.

Par Hélène Cornet