BFM Business

L'armée américaine teste un drone espion hybride d'une autonomie de 48 heures

La gestion de l'énergie est appuyée par une intelligence artificielle qui détermine les meilleures voies de navigation pour économiser sa consommation

La gestion de l'énergie est appuyée par une intelligence artificielle qui détermine les meilleures voies de navigation pour économiser sa consommation - NRL

La Navy dévoile l'Hybrid Tiger, le futur drone de renseignements des forces spéciales. Fonctionnant à l'hydrogène et avec des batteries solaires, il offre une autonomie de 48 heures sur un rayon de 1800 kilomètres.

Silencieux, longue portée, capable de voler longtemps et par tous les temps, l'Hybrid Tiger donne une nouvelle avance de l'armée américaine en matière de drones. L'US Naval vient d'annoncer la réussite des tests de cet aéronef tactique fonctionnant à l'hydrogène et équipé de panneaux solaires pour réduire sa consommation, augmenter ses performances et lui permettre de voler nuit et jour.

Lors de son vol d'essai, l'Hybrid Tiger a tenu pendant 24 heures, mais selon un communiqué de l'US Navy, repéré par le site Air & Cosmos, cet engin sera à terme capable de voler pendant 48 heures et parcourir jusqu'à 1800 kilomètres avant de revenir à sa base pour recharger ses batteries.

Conditions météorologiques extrêmes

La gestion de l'énergie est aussi appuyée par une intelligence artificielle qui, selon les données météorologiques, détermine les meilleures voies de navigation pour économiser sa consommation et recharger ses batteries solaires. Les piles à combustible ont été conçues par Protonex Technology en collaboration avec l'Université d'Hawaï.

Le test a été réalisé en décembre dernier dans des conditions météorologiques extrêmes. Le vol s'est déroulé à des températures en dessous de zéro degré Celsius avec des rafales de vent de près de 40 km/h et avec un faible ensoleillement.

Ce drone a vocation a devenir à terme un outil de renseignements pour les opérations des forces spéciales américaines. L'Hybrid Tiger fait partie des aéronefs sans pilote de groupe 2, des engins d'un poids de 10 à 25 kilos, volant à moins de 1000 mètres d'altitude à des vitesses maximums de 463 km/h. L'armée américaine ne dit pas à quel moment il pourrait devenir opérationnel.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco