BFM Business

Fincantieri reprend officiellement les chantiers navals STX

Fincantieri reprend officiellement STX, mais ne sera pas majoritaire avant 8 ans.

Fincantieri reprend officiellement STX, mais ne sera pas majoritaire avant 8 ans. - Loïc Venance - AFP

L'accord de principe sur la reprise des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire par Fincantieri a été signé officiellement mercredi. L'italien reprend 48% du capital et devra rester minoritaire durant au moins huit années.

Après des semaines de tractations, c'est officiel: un accord de principe sur la reprise des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire par Fincantieri a été signé mercredi à Paris, a annoncé le groupe italien. L'accord a été ratifié à Paris par le patron de l'Agence des participations de l'État (APE), Martin Vial, et le PDG de Fincantieri, Giuseppe Bono, en présence du secrétaire d'État chargé de l'Industrie, Christophe Sirugue.

Dans son communiqué, Fincantieri présente le compromis trouvé comme "un élément fondamental pour la réalisation des accords définitifs entre les futurs actionnaires". Les services de Christophe Sirugue ont de leur côté précisé que la signature était prévue, et que tout se passait comme prévu depuis que l'État a donné son feu vert à l'opération, le 6 avril.

La renaissance des "Chantiers de l'Atlantique"

Fincantieri va donc reprendre 48% du capital. Il devra rester minoritaire pendant au moins huit années et sera accompagné d'un investisseur italien indépendant, la Fundazione CR (Cassa di Risparmio) Trieste. Côté français, l'Etat, qui détient un tiers du capital de STX France, conservera un droit de veto et le constructeur militaire public français DCNS va entrer à hauteur de 12%.

Fincantieri, constructeur naval basé à Trieste et qui emploie 19.200 personnes dans le monde, était le seul candidat à avoir déposé une offre pour reprendre les chantiers STX France de Saint-Nazaire, filiale florissante du groupe sud-coréen en difficulté STX Offshore and Shipbuilding. "Fincantieri travaille avec le tribunal de Séoul pour finaliser le plus rapidement possible l'acquisition de STX France", a-t-il précisé mercredi dans son communiqué.

Dernier fleuron français de la construction navale, les chantiers navals de Saint-Nazaire étaient passés sous la bannière de concurrents étrangers en 2006 quand Alstom Marine les a vendus au groupe norvégien Aker Yards. Ce dernier a été racheté en 2008 par STX Offshore and Shipbuilding. Le PDG de Fincantieri Giuseppe Bono a indiqué au Journal du dimanche qu'il aimerait leur redonner leur ancien nom, "les Chantiers de l'Atlantique", toujours propriété d'Alstom.

N.G. avec AFP