BFM Business

Cette borne de sécurité veut apporter un souffle d'air pur aux citadins

La borne Miss Hyde a ainsi un aspect sculptural, tout en étant capable d'arrêter un véhicule de 1,5 tonne lancé à 50 km/h.

La borne Miss Hyde a ainsi un aspect sculptural, tout en étant capable d'arrêter un véhicule de 1,5 tonne lancé à 50 km/h. - Céline Marguier- La Barrière Automatique

Installée au bord d'un trottoir, cette borne baptisée Miss Hyde fait double office. D'une part, elle protège les passants des embardées de voitures, et d'autre part elle assainit l'air des villes. La résine qui la recouvre neutralise les oxydes d'azote et de souffre qui polluent l'air, et empêche les bactéries de se développer.

De plus en plus de bornes contre les attaques de voitures-bélier sont implantées sur les trottoirs des villes. Or ces équipements se concentrent sur le fonctionnel, sans chercher à être esthétique ou à se fondre dans le paysage urbain. L'entreprise La Barrière Automatique a une approche différente, puisqu'elle a créé des modèles design qui font oublier leur fonction première. Sa borne Miss Hyde a ainsi un aspect sculptural, tout en étant capable d'arrêter un véhicule de 1,5 tonne lancé à 50 km/h.

L'entreprise fabrique aussi une borne en forme de galet, baptisée Roc, qui est destinée à être placée sur les parvis des grands bâtiments afin de protéger les personnes qui font la queue.

-
- © -

Mais ces deux modèles ont un autre atout : ils peuvent assainir l'air. La borne est recouverte d'une résine qui agit sur le principe de la photocatalyse et ne contient donc aucun composant dangereux. Un brevet est en cours d'obtention. "Le secret de cette nouvelle technologie réside dans le fait d’incorporer dans le produit une série d’activateurs qui lors de leur exposition à n’importe quel type de lumière purifie l’air, et devenant antibactérien et éliminant les produits chimiques", explique un porte-parole de l'entreprise.

Concrètement, au contact de la résine, une réaction chimique se produit et dégrade les gaz les oxydes d’azote, les oxydes de soufre et les composés organiques volatils pour les transformer en produits inoffensifs comme les sels minéraux et l’eau. Naturellement, ces bornes ne sont pas en mesure d'assainir totalement l'air des villes, mais pourront servir d'appoint. Les tests en laboratoire ont prouvé que sur 1 an, 1m2 de cette résine purifie l’air respiré par 6,5 personnes. Cela fonctionne en intérieur comme en extérieur.

Comme ces équipements urbains sont très exposés aux manipulations, notamment pour le modèle Roc qui peut servir de banc pour le grand public, le revêtement est aussi anti-bactérien. Selon le fabricant, la technologie utilisée peut éliminer des bactéries qui peuvent être dangereuses comme E.Coli ou le Staphylocoque doré jusqu’à 117% de plus que tout autre matériau.

C.C.