BFM Business

Cet armurier allemand ne livrera ses fusils qu'aux États "démocratiques"

Selon le Spiegel, la Turquie aurait été supprimée de la liste de clients de Heckler & Koch, comme le Mexique, le Brésil et l'Arabie Saoudite.

Selon le Spiegel, la Turquie aurait été supprimée de la liste de clients de Heckler & Koch, comme le Mexique, le Brésil et l'Arabie Saoudite. - Bernd Weissbrod - DPA/AFP

Le fabricant d’armes allemand Heckler & Koch, qui équipe l’armée française, a décidé de n’avoir pour clients que les pays "démocratiques", "non-corrompus" ainsi que les États membres de l’OTAN et leurs alliés... à l’exception de la Turquie.

Le business des armes est-il compatible avec la morale? Pour les dirigeants de Heckler & Koch, c’est une évidence. Selon le site du Spiegel, ce fabricant qui en France a été choisi par la DGA pour remplacer le Famas, aurait décidé de fournir seulement les "États démocratiques", "non-corrompus" ainsi que les pays membres de l’OTAN et leurs partenaires. En Allemagne, cette décision a l’approbation du public.

La direction de l’entreprise n’a pas confirmé cette information obtenue auprès d’un salarié de Heckler & Koch qui tient à rester anonyme. Cette source n’a toutefois pas révélé la liste complète des pays qui pourront passer commande, mais en a dévoilé quelques-uns qui ne pourront plus passer de nouvelles commandes auprès de ce fabricant allemand. Toujours selon le site allemand, cette décision ne concerne que les nouvelles commandes. Celles qui ont déjà été passées devraient être honorées.

Quelques pays ont déjà été cités: l’Arabie Saoudite, le Brésil, l’Inde et le Mexique. Ces États ne pourront même plus se procurer de pièces détachées pour les stocks d’armes de la marque qu’ils possèdent. Toujours selon le Spiegel, la Turquie aurait également été supprimée de la liste de clients de Heckler & Koch. 

H&K déjà épinglé pour des ventes en Libye

Si la nouvelle est confirmée, c’est un coup dur pour l’Arabie Saoudite qui, comme le signale l’agence de presse russe Tass, achève la construction d’une usine de production d’armes de petits calibres et qui devra donc trouver de nouveaux fournisseurs. L’agence russe note le revirement de cette entreprise qui dans le passé a été épinglée pour des livraisons d’armes dans des "points chauds du globe" dont la Libye.

Spécialisé dans les armes de petits calibres, Heckler & Koch se positionne comme l’un des leaders mondiaux de cette catégorie. Installé dans la Souabe, il emploie 850 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros. En perte depuis plusieurs années, il a réalisé un bénéfice de 3,8 millions d’euros lors des neuf premiers mois de 2016.

L’un de ses derniers gros contrats concerne la France qui a décidé de remplacer le Famas (Fusil d'assaut de la Manufacture d'armes de St-Etienne) dès 2017 par le HM 416F allemand. Le ministère de la Défense n’a pas confirmé le montant de ce contrat évalué entre 200 et 400 millions d’euros. 

Pascal Samama