BFM Business

Bénéfice en forte hausse pour Total au 3e trimestre

-

- - Miguel Medina - AFP

Le groupe pétrolier et gazier a annoncé ce vendredi un bénéfice net en hausse de 40% pour le troisième trimestre. Des marges redynamisées par la hausse des cours du brut et la demande élevée sur le raffinage.

Total a annoncé vendredi un bénéfice net en forte hausse de 39% à 2,724 milliards de dollars au troisième trimestre, profitant de la reprise des cours du brut et de la hausse de sa production. Le groupe pétrolier et gazier français a aussi vu son bénéfice ajusté, - qui exclut des éléments volatils et exceptionnels - progresser de 29% à 2,674 milliards de dollars, faisant un peu mieux que ce qu'attendaient les analystes. Ils tablaient en effet sur 2,634 milliards de dollars, selon le consensus établi par FactSet.

Total a bénéficié d'une remontée des cours du brut, le baril de Brent s'échangeant à 52,1 dollars en moyenne sur le troisième trimestre, contre 45,9 dollars un an plus tôt. Le groupe a aussi augmenté sa production d'hydrocarbures de 6% à 2,581 millions de barils équivalent pétrole par jour, grâce au démarrage de projets importants.

Total va poursuivre ses économies

Total attend d'ailleurs une hausse de 5% de sa production cette année, profitant entre autres du démarrage des opérations sur le champ géant d'Al Shaheen au Qatar. Le raffinage s'est aussi bien porté malgré l'impact de l'ouragan Harvey aux États-Unis, qui s'était traduit par un arrêt du site de Port Arthur (Texas). Les marges ont en effet fortement progressé en raison d'une demande élevée et d'une offre limitée.

Malgré ses résultats en hausse, Total va poursuivre ses économies engagées lorsque les cours du pétrole avaient chuté durablement il y a un peu plus de trois ans. "L'objectif d'économies de coûts opératoires sera dépassé pour atteindre plus de 3,6 milliards de dollars", a souligné son PDG Patrick Pouyanné, cité dans un communiqué. Total va continuer "de mettre en oeuvre sa stratégie de croissance rentable visant à tirer parti de l'environnement de coûts bas, notamment en lançant des projets à forte rentabilité", a-t-il ajouté.

N.G. avec AFP