BFM Business

Ascométal reste sous pavillon français

Ascométal va être racheté par Asco Industries.

Ascométal va être racheté par Asco Industries. - -

Le tribunal de commerce de Nanterre a décidé, ce jeudi 22 mai, de retenir l'offre du français Asco Industries. Cette dernière propose, notamment, de préserver tous les emplois.

Les salariés d'Ascométal peuvent pousser un ouf de soulagement. Le tribunal de commerce de Nanterre a choisi, ce jeudi 22 mai, l'offre de reprise du français Asco Industries.

Cette offre, portée par Guy Dollé et Frank Supplisson, ex-directeur de cabinet d'Eric Besson au ministère de l'Industrie, est celle qui sauvegarde le plus d'emplois. Elle prévoit, en effet, le maintien de tous les sites du sidérugiste et de 1.820 emplois.

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a réagi dans un communiqué. Il indique "avoir décidé d'accompagner, via le fonds de résistance économique, ce projet de reprise ambitieux qui prévoit de rétablir une réelle politique d'investissement, qui a tant fait défaut ces dernières années à ce fournisseur stratégique des filières 'énergie' et 'transport' françaises".

Gerdeau soutenu par l'administrateur

Quatre offres avaient été déposées, mais le réel concurrent d'Asco Industries était le brésilien Gerdeau. Elle avait le soutien de l'administrateur et du mandataire judiciaire.

Mais le brésilien proprosait l'offre qui sauvegardait le moins d'emplois. Gerdau avançait 390 millions d'euros de financement et proposait de conserver 1.586 emplois et embaucher 166 personnes.

Diane Lacaze