BFM Business

Airbus: Macron sera "vigilant" sur la succession d'Enders

-

- - Sébastien Bozon - AFP

Emmanuel Macron a averti ce vendredi que le gouvernement serait "vigilant" sur la succession à la tête d'Airbus.

Alors que Tom Enders va quitter la direction du groupe aéronautique franco-allemand, Emmanuel Macron a averti ce vendredi lors d'une conférence de presse commune avec Angela Merkel que le gouvernement serait "vigilant" sur le sujet. "Nous prendrons donc les meilleurs en veillant à ce que les équilibres, comme l'a dit la chancelière, des différentes nations soient respectés, en poursuivant l'intérêt de la compagnie", a-t-il ajouté en précisant que la solution n'était pas que les États reviennent au conseil d'administration.

Le groupe a été secoué cette semaine par des fuites dans la presse annonçant le départ de ses principaux dirigeants, Tom Enders et Fabrice Brégier, créant une ambiance délétère autour du géant aéronautique déjà en proie aux affaires. En interne, ces rumeurs ont suscité des craintes et l'inquiétude de voir la crise se transformer en guerre de succession.

Lors de son conseil d'administration jeudi, le groupe a décidé, espérant éviter une crise interne, de remplacer son numéro deux, Fabrice Brégier, par le patron d'Airbus Helicopters, Guillaume Faury. Le non-renouvellement du mandat du président exécutif, l'Allemand Tom Enders, a également été entériné.

À l'issue d'une réunion difficile, qui a duré toute la journée, les administrateurs se sont bornés à promettre "une succession en bon ordre au sein du top management d'Airbus".

N.G. avec agences