BFM Business

Airbus a trouvé un accord pour clore plusieurs enquêtes pour corruption

Airbus accélère encore en 2020, après une décennie magique

Airbus accélère encore en 2020, après une décennie magique - Airbus Group

L'avionneur européen explique avoir trouvé un accord de principe avec le parquet national financier en France et avec des autorités similaires en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

Airbus se dirige vers un accord à l'amiable afin de solder des enquêtes pour soupçons de corruption. Le groupe européen annonce en effet avoir trouvé un accord de principe avec le parquet financier français et les autorités judiciaires britanniques et américaines.

"Ces accords sont conclus dans le cadre d'enquêtes sur des allégations de corruption ainsi que sur la conformité avec la réglementation américaine sur la commercialisation d'armes (ITAR)", a indiqué Airbus dans un communiqué.

3 milliards de dollars de pénalités à verser?

L'avionneur ajoute qu'il ne donnera pas, pour des raisons juridiques, plus de détails sur cet accord qui devra être validé par les autorités en question.

Ce mardi, le Financial Times avançait qu'Airbus pourrait accepter de verser environ 3 milliards de dollars (2,72 milliards d'euros) de pénalités pour mettre fin à ces enquêtes.

Rappelons qu'Airbus fait l'objet d'enquêtes anticorruption sur sa façon de recourir à des intermédiaires pour ses ventes d'avions avant 2014. Ce système, géré par une unité du siège maintenant dissoute, se traduisait par plusieurs centaines de millions d'euros d'honoraires par an.

OC