BFM Business

Accusé de polluer la Seine, Lafarge s’explique

Invitée de BFM Business ce mercredi, le directeur général de Lafarge Holcim France, François Petry, a réfuté les accusations selon lesquelles le cimentier déverserait du béton dans la Seine.

Depuis plusieurs mois, Lafarge est sous le feu des critiques. Accusé par Europe 1 et Libération de déverser du béton dans la Seine depuis ses usines de Bercy (XIIe arrondissement de Paris) et de Javel (XVe arrondissement), le cimentier franco-suisse s’est défendu par l’intermédiaire de son directeur général, François Petry, invité de BFM Business ce mercredi.

"Il ne s’agit pas de béton dans la Seine, il s’agit d’eau traitée dans un cas et d’eau de lavage dans un autre cas", a-t-il assuré. Dans le second cas, il reconnaît qu’il s’agit "d’un acte inacceptable qui n’est pas conforme à nos standards".

Nous avons mis en place des plans d’actions extrêmement stricts en toute transparence avec les autorités. Les responsabilités ont été établies. Nous mettons en place des process", a poursuivi François Petry, ajoutant que Lafarge formaient ses salariés à ces process mais aussi ses "sous-traitants puisqu’il s’agit dans ce cas d’un sous-traitant".

Lafarge assure par ailleurs mettre en place des contrôles "pour que ceci ne se reproduise plus". S’agissant de son usine de Bercy "où une fuite a été décelée par des associations", François Pétry déplore "un acte de vandalisme".

"Une plaque d’étanchéité du bassin (…) a été forcée. Une plainte a été déposée", a-t-il expliqué. Et de conclure: "De notre côté, nous avons aussi mis en place un certain nombre d’actions et de mises à niveau de l’outil de production (…)".

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco