BFM Business

Un village écologique en fûts de whisky

Des maisons écologiques sont construites à base de fûts de whisky.

Des maisons écologiques sont construites à base de fûts de whisky. - Findhorn Foundation

Un village écossais a construit des habitations avec des fûts de whisky recyclés. Ces drôles d'habitation sont isolées avec de la paille et des pierres.

Dans le village de Findhorn, l'écologie n'est pas qu'une belle promesse mais bien un maître mot. Cette communauté spirituelle d'Ecosse s'enorgueillit d'avoir l'empreinte écologique la plus faible dans un pays industrialisé. Ici, rien ne se perd, tout se recycle. C'est pourquoi, - pays du Lagavulin ou du Talisker oblige - certaines maisons sont faites en… fûts de whisky.

Roger Douda, un activiste américain de l'environnement, a créé le premier prototype en 1986, révèle CNN. Fourni par la distillerie Haig, il mesurait à l'origine 26 mètres carrés, mais il a été agrandi avec des extensions, constituées par des fûts supplémentaires. Aujourd'hui, une douzaine de ces insolites demeures ont poussé dans cet écovillage, le plus ancien d'Europe. Ces villas sont isolées avec de la paille, des pneus recyclés et des pierres, et certaines sont pourvues d'un toit végétalisé. Le village, qui est géré par l'ONG Findhorn Foundation, a d'ailleurs reçu un prix de l'ONU-Habitat, le programme des Nations Unies qui promeut le développement durable. Car, question écologie, le village ne s'arrête pas au recyclage des fûts.

Permaculture et "living machine"

Les jardins communautaires sont cultivés en permaculture. David Holmgren, l'un des fondateurs de cette forme d'agriculture, la définit comme un système inspiré du fonctionnement de la nature (animaux sauvages, plantes complémentaires, machines manuelles, …). Les déchets organiques servent de compost et sont revendus aux agriculteurs des environs. Par ailleurs, quatre éoliennes fournissent le village en électricité. Pour se chauffer, les maisons possèdent des chaudières à biomasse qui utilisent l'énergie bois comme les bûches, les granulés et les pellets. 

Les eaux usées sont traitées sur place grâce à un système de bactéries appelé "living machine": les algues mangent le nitrate, le zooplancton mangent les algues, les poissons mangent le zooplancton, les roseaux consomment les toxines, les arbres absorbent les métaux lourds, … Un mode de vie responsable qui a déjà séduit plus de 500 adeptes.

Des maisons en fûts.
Des maisons en fûts. © Findhorn Foundation
Recycler les eaux usées grâce au système de "living machine".
Recycler les eaux usées grâce au système de "living machine". © Findhorn Foundation
-
- © -
-
- © -
Diane Lacaze