BFM Business

Tarifs de l'électricité: vers une hausse de 1,6% cette année?

La Commission de régulation de l'énergie s'est basée sur la nouvelle méthode de calcul de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal.

La Commission de régulation de l'énergie s'est basée sur la nouvelle méthode de calcul de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. - Jeff Pachoud - AFP

La Commission de régulation de l'énergie a jugé ce mercredi 15 octobre, que les tarifs de l'électricité doivent augmenter d'au minimum 1,6% cette année. Cette augmentation tient compte du nouveau mode de calcul introduit par Ségolène Royal.

Les tarifs de l'électricité vont-ils augmenter de 1,6% cette année? La Commission de régulation de l'énergie (CRE), le régulateur du secteur, a en tout cas préconisé "au minimum" cette hausse, dans un avis rendu ce mercredi 14 octobre à l'attention du gouvernement. 

Cette recommandation concerne les tarifs réglementés de l'électricité, c'est-à-dire ceux auquel est soumis la très grande majorité des Français. 

L'avis de la CRE s'est basé sur le nouveau mode de calcul de ces tarifs voulu par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.

En juin, celle-ci avait, en effet,annoncé la suppression de l'augmentation de 5% des tarifs prévue au 1er août, justifiant cette décision par l'élaboration d'un nouveau mode de calcul qui devait mieux protéger le pouvoir d'achat des consommateurs.

Une hausse plus forte? 

Selon ce dispositif, l'augmentation pour 2014 serait donc au minimum de 1,6% pour la plupart des particuliers (tarif bleu résidentiel), de 1,5% en 2015 et de 2% en 2016.

Mais ce n'est pas tout. L'exécutif pourrait aller plus loin, et opter pour une hausse encore plus élevée. 

La raison: l'Etat doit compenser le manque à gagner pour EDF sur les années 2012 et 2013 à la suite d'une décision du Conseil d'Etat qui avait estimé que les tarifs appliqués sur ces deux années ne reflétaient pas les coûts de l'électricien historique. 

Julien Marion avec Reuters