BFM Business

Suez et Veolia, deux groupes fragilisés

Ce lundi à 16 heures, le titre de Veolia Environnement enregistrait la plus forte baisse du CAC 40

Ce lundi à 16 heures, le titre de Veolia Environnement enregistrait la plus forte baisse du CAC 40 - -

Suez et Veolia ont démenti travailler à un rapprochement, mais l'existence de discussions entre les deux groupes illustre leur fragilité.

La rumeur d’un rapprochement entre Suez Environnement et Veolia Environnement a été démentie par les deux groupes. Mais elle illustre la fragilité des deux groupes. Ce lundi 22 octobre, le titre de Veolia Environnement enregistrait d’ailleurs à 16 heures la plus forte baisse du CAC 40.

Suez et Veolia subissent de plein fouet le ralentissement économique. La baisse de l'activité dans le traitement des déchets pèse sur les comptes des deux entreprises depuis plusieurs mois.

Dans la distribution d'eau, Suez et Veolia sont confrontés au même défi : la fonte de leurs rentes. Les deux groupes sont victimes de la pression des collectivités locales. Au moment des renégociations de contrat, les villes font tout pour faire baisser les prix, qui ont chuté de 20% en moyenne ces dernières années.

Le pari difficile de Veolia

Veolia souffre encore plus que Suez. Antoine Frérot, le PDG de Veolia, a engagé l'an dernier un vaste programme de cessions et de restructurations pour désendetter l'entreprise et restaurer la croissance.

Un pari difficile qui aurait poussé Suez et Veolia à réfléchir à une fusion. Mais l'idée aurait buté sur les problèmes de concurrence, car le nouvel ensemble aurait dû faire d’importantes cessions d'actifs pour éviter de se retrouver en position dominante sur le marché français.

Simon Tenenbaum