BFM Business

Puralytics parie sur la lumière pour purifier l’eau

-

- - Jonathan Garrier - Flickr - CC

Consciente que l'eau est l'une des ressources les plus précieuses sur Terre, la société américaine Puralytics a mis au point plusieurs solutions permettant de la dépolluer, la protéger et la rendre accessible à tous.

L'eau est une ressource rare. Sans elle, l'homme ne peut survivre que trois jours. L'eau saine et potable est encore plus rare dans les pays en développement et la dépolluer peut s'avérer un processus cher et complexe. "Chacun des différents procédés, produits chimiques et filtres, doit être changé à diverses fréquences. Ce qui requiert beaucoup d'énergie et de consommables, et engendre aussi une forte quantité de déchets" détaille Mark Owen, le PDG et fondateur de Puralytics. 

Entreprise de technologies, Puralytics a conçu toute une série de produits utilisant un inédit filet nano technologique. Celui-ci permet de détruire à la fois les polluants et les pathogènes de l'eau. Concrètement, pour activer ce filet, "il faut de la lumière: celle du soleil ou bien des leds. Ensuite, son activation entraîne cinq processus différents. Certains attirent les polluants dans le filet et les réduisent au niveau moléculaire" précise Mark Owen.

Un procédé déployé en mission humanitaire 

La société a développé toute une gamme de produits autour de cette innovation, allant de simples sacs à des purificateurs flottants, en passant par le "Shield", un purificateur d'eau capable de produire efficacement de grandes quantités d'eau propre. Heather Byrne, ingénieur chez Puralytics, explique le fonctionnement de cet appareil: "Cela consomme peu d'énergie car la source lumineuse est assurée par des leds. On utilise alors seulement 570 watts pour purifier 1 à 2 litres d'eau par minute. On peut alors générer entre 1.900 et 3.800 litres d'eau propre et purifiée par jour". 

Grâce à cette technologie, Puralytics est capable de répondre immédiatement à des situations urgentes. La société à d'ailleurs récemment travaillé avec des équipes humanitaires qui se sont rendues au Népal après les derniers tremblements de terre. "On a alors pu mettre en place un système complet de traitement des eaux pour un village entier" se félicite Mark Owen. Contrairement aux autres solutions de purification de l'eau proposées par des concurrents, la méthode de Pluralytics détruit les polluants au lieu de les absorber. Ce qui signifie qu'il n'y a donc plus de déchets à traiter. 

Antonin Moriscot