BFM Business

Près de 2.000 emplois créés dans l'éolien en 2015

-

- - -

L'an passé, les emplois au sein de la filière ont progressé de plus de 15% par rapport à 2014, confirmant son dynamisme.

Le développement de l'éolien en France, qui a retrouvé un rythme soutenu depuis deux ans, s'est encore traduit l'an dernier par la création de 1.950 emplois, selon la deuxième édition de l'Observatoire de l'éolien publié par France énergie éolienne (FEE).

Les emplois ont ainsi progressé de 15,4% en 2015 par rapport à 2014, et de plus de 33% depuis 2013, la filière comprenant désormais 14.470 emplois directs dans 790 entreprises, selon cette étude dévoilée à l'occasion du colloque annuel éolien de FEE, organisation qui regroupe les acteurs du secteur.

L'an dernier, la France a dépassé le cap des 10.000 mégawatts (MW) installés sur le territoire, qui couvrent un peu moins de 5% de la consommation électrique des Français. Ce constat "confirme la bonne dynamique de la filière industrielle de l'éolien", note FEE dans cet observatoire.

L'éolien en mer à la traîne

Toutefois, la France reste encore en dessous du rythme de croissance nécessaire pour atteindre les objectifs fixés en matière de développement de l'éolien d'ici 2020.

L'éolien en mer, avec six parcs en projets mais aucun encore réalisé, ni même en construction, explique en partie le retard à attendre en 2020. "La nécessaire sécurisation des volumes et la stabilité réglementaire seront les gages de la croissance future", ajoute aussi Olivier Perot, président de FEE.

En cause, les incertitudes autour du mécanisme de soutien à l'éolien, toujours pas validé par la Commission européenne, les procédures qui ralentissent la réalisation des projets ou encore, selon l'observatoire, les débats touchant à "l'optimisation de l'espace", notamment la cohabitation avec des radars et des sites de manoeuvres militaires.

Y.D. avec AFP